Ohsaka Gakuen


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 10 Nov - 0:10

Tsuki s’était levée de bonne heure, une fois de plus. Cela faisait quelques jours qu’elle était arrivée sur le campus et chaque fois c’était la même chose. Elle se réveillait à la suite d’un cauchemard. Toujours le même. Elle était seule et courrait dans un couloir sombre. A la recherche de quelque chose. Mais elle ne savait pas vraiment quoi. D’ailleurs, c’était pour ça qu’elle courrait. Comme si la chose à laquelle elle s’intéressait était très importante pour elle, et surtout parce qu’elle était vraiment très curieuse. Tsuki commença par prendre une douche. Une douche chaude. La jeune fille savourait chaque goutte d’eau qui parcourait son corps, profitant de cet instant qui en réalité, n’avait rien de si extraordinaire. Elle chantonnait un peu, comme toujours. Laissant sa magnifique vois s’élever dans la pièce et y raisonner. C’est à contre cœur que la jeune fille sortit de sa douche, frissonnant au contact du parquet. Un peu trop froid à son goût. Tsuki s’habilla, se coiffa et passa un trait de crayon sous ses yeux. Elle n’avait pas envie de beaucoup se maqueiller ce jour là et elle décida de faire simple. Elle enfila ensuite une paire de mitaine à rayures noires et blanches, un corset blanc et une jupe à volants de la même couleur avant de sortir de sa chambre.

Tsuki avait ensuite marché durant un long moment dans les couloirs, pendant quelques minutes, ou peut-être quelques heures. Elle ne savait pas trop. Sans montre c’était pas facile à deviner. Mais une chose était sûre, elle avait réussi à se perdre au moins trois fois. Alors la jeune nippone optait plus pour le fait que cela faisait quelques heures qu’elle arpentait les couloirs de sa nouvelle école. Et puis, elle avait beau chercher à repérer des visages connus, c’était impossible. Elle ne connaissait absolument personne. Mis à part le garçon qu’elle avait rencontré au portail. Tsuki en avait un peu marre d’errer dans les couloirs sans but particulier, et lorsque son regard se posa sur une porte ouverte, celle-ci ne put s’empêcher d’y entrer. Et à son grand bonheur c’était une salle de repos, un foyer. La jeune fille y entra et se laissa tomber sur un canapé, allumant la télé d’un geste machinal.

oOoOoOo

L'heure tournait. Le tic-tac régulier de l'horloge accrochée au mur était le seul bruit que l'on pouvait entendre dans la pièce. Ou sinon, si l'on avait l'oreille très fine, et qu'on était assez indiscret pour écouter au porte, le souffle léger d'une personne en train de dormir se faisait entendre. C’était une jeune fille. Elle était allongée sur l’un des canapés du foyer, profondément endormie. La jolie nippone serrait un gros coussin dans ses bras, une main retombant à côté d’elle. Ses cheveux retombaient en partie sur son visage et deux chignons dépassaient de son «bonnet», donnant l’impression qu’elle avait des oreilles de panda. La jeune fille n’était vraiment pas du genre à s’endormir n’importe où – et encore moins n’importe comment- mais là, elle était vraiment fatiguée et s’était endormie devant la télé sans même s’en rendre compte. Plutôt étonnant – enfin quand on était pas au courant de ses insomnies. Il n’était pourtant pas très tard, et Tsuki n’avait rien fait d’épuisant depuis son arrivée à Ohsaka Gakuen. Et pourtant... Elle étaient tombée raide. Endormie – bien sûr XD- Sûrement parce qu’elle ne dormait pas assez la nuit. Et puis, Tsuki avait du mal à se faire à une nouvelle vie, une fois de plus. La télé était restée allumée et les lumières variaient de temps à autres, éclairant le visage de la jeune nippone. Eh oui, Tsuki s’était endormie en regardant la télé, une chaîne musicale plus précisement. Elle adorait chanter et ne se lassait jamais de regarder des chaînes qui parlaient de musique. Enfin, tant que la musique en question n’était pas du rap ou du R’n’B, ça allait. Sa passion à elle c’était plutôt le rock-visu. La pièce où se trouvait Tsuki était vide au moment où elle était arrivée. C’est sûrement pour ça qu’elle avait finit par s’endormir, elle n’avait rien à faire et personne pour la déranger. Mais cela ne dura pas. La jeune fille entendit la porte de la pièce se refermer. Elle se redressa et ouvrit les yeux. Ses pupilles marrons observant ce qui se trouvait autour d’elle. La jeune fille se frotta les yeux , comme un enfant en bas âge, et posa le coussin qu’elle s’était approprié à côté d’elle, observant le nouveau venu.
[sorry c'est pas très long --']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 10 Nov - 0:38

C’est au son du chant de petits oiseaux à l’extérieur que Yukichi se réveilla, lentement et en douceur. Il sentait déjà quelques courbatures aux cuisses et aux épaules, cela étant dû à son premier entraînement de natation hier. Avant cet entraînement, il n’avait pas nagé à nouveau depuis qu’il avait été chez lui, encore un peu avant, cela remontait à deux semaines en tout. Mais il avait tellement apprécié ce premier entraînement, cela lui avait fait le plus grand bien, et le fait de savoir qu’il recommencerait ce soir là ne pouvait que le motiver. Il avait notamment passé une paisible nuit, ayant été crevé après cet entraînement. Et sa bonne humeur était donc au rendez-vous dès le petit matin, prêt à affronter la journée qui se montrerait à lui.
Il était encore assez tôt, et Yukichi avait tout son temps, avant d’aller en cours notamment. L’avantage de se lever de bonne heure. A vrai dire, à ce moment là, il aurait bien voulu retourner nager, mais il se dit qu’il ne valait peut-être pas, étant donné qu’il avait déjà son entraînement ce soir, il devait être en forme ! Il n’était pas question de montrer des faiblesses dans son activité favorite dès le début. Il resta donc un bon moment assis sur son lit, les yeux dans le vide, se demandant ce qu’il pourrait faire en attendant. Il n’entendait aucun bruit, la pension semblait vraiment très calme, et ceci était bien reposant dès le matin, seul ce petit chant de moineau émettait une jolie petite mélodie, qui le réveilla tout en douceur. Il se demanda si d’autres élèves étaient déjà debout… c’était pourtant sûrement le cas. Il ne s’imaginait pas être le premier levé.

Il se décida enfin à se lever, puis s’habiller, mais, pensant qu’il n’y aurait personne à l’extérieur, oublia totalement de se coiffer, laissant ainsi ses beaux cheveux noirs complètement ébouriffé, ce qui ne le désavantageait pas, au contraire, Yukichi était aussi mignon comme ça, même si cela lui donnait un air un peu endormi. Au dehors, on voyait déjà le soleil illuminé quelques endroits de sa chambre clairement, il allait faire beau, ce n’était pas comme la veille. Décidemment, les temps d’avril étaient bien variables. Il enfila un pantalon légèrement slim gris, et un tee shirt vert, ce qui s’accordait très bien à la couleur de ses cheveux, et, se frottant légèrement les yeux, se dirigea vers la porte de sa chambre, sortant d’un pas décontracté. Il marchait maintenant instinctivement dans le couloir, sans vraiment se demander où il allait. Il voulait notamment découvrir de nouveaux endroits à Ohsaka… car pour l’instant, il ne connaissait pas tout, et il ignorait même carrément l’existence de certaines pièces.

Tout au long de cette petite marche matinale dans les couloirs, il rencontra deux trois élèves, et ne se rendit toujours pas compte qu’il n’était pas du tout coiffé, les quelques personnes qui le virent le regardaient avec des yeux ronds, se demandant comment il osait sortir comme ça. Pourtant, cela lui donnait un certain charme. Et puis on retrouvait bien là dedans son petit côté innocent, ne faisant pas vraiment attention à ce que pouvait penser certains.
Il trouva enfin une porte avec un écriteau en bois clair « Foyer ». Un foyer à Ohsaka ? Il ne savait pas. En même temps, ce n’était pas très étonnant, il aimait décidemment de jour en jour un peu plus cet établissement, sûrement le meilleur qu’il n’aurait jamais fréquenté. Il décida d’ouvrir la porte, qui fit un léger grincement et découvrit alors une grande salle avec plusieurs jeux, tables, canapés… Bref le rêve total ! Tout était calme et… il aperçut alors une jeune fille, allongée sur un des canapés vers le fond de la salle, devant la télé allumée. Ayant refermé la porte et ceci faisant un petit bruit, elle se redressa alors, le regardant. Il put alors voir qu’elle était remarquablement mignonne. Il se gratta la tête, tout en faisant un sourire maladroit pour s’excuser.


« Oups, pardon si je t’ai réveillée ? Je peux partir, si je dérange. »

Dit-il poliment, et c’était sincère, son but n’était aucunement de déranger la jeune fille qui dormait. Pourtant, il l’avait déjà tutoyée, chose qui ne se faisait pas surtout à une jeune inconnue. Mais il ne s’en rendit même pas compte, c’était sûrement le fait qu’il venait de se lever, un peu dans les vapes, encore, les cheveux toujours complètement ébouriffés.

[Mais non il est très bien *.*]

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 10 Nov - 1:10

Tsuki venait à peine de se redresser et elle se sentait étrangement sonnée. Il lui fallut quelques secondes, voir quelques minutes, avant de s’asseoir convenablement sur le canapé. Enfin convenablement… C’était un bien grand mot. La jeune fille s’était installée de façon à ce qu’elle soit à l’aise. Elle était en tailleur et ses mains retombaient sur sa jupe, entre ses jambes. La jeune fille avait levé les yeux en direction du garçon qui était entré dans le foyer. Celui-ci avait un petit air décoiffé qui lui allait plutôt bien et Tsuki ne put s’empêcher de penser qu’il était vraiment mignon – Ce qui, avouons-le, n’était pas vraiment dans ses habitudes.- La jeune fille soupira, se demandant ce qui lui avait prit de s’endormir dans un lieu pareil. Ce n’était vraiment pas dans ses habitudes et en plus, elle avait dû avoir l’air bien maline, étalée sur le canapé avec un coussin comme nounours. Même si Tsuki n’était pas du genre à avoir honte et qu’elle avait l’habitude de ne rien faire comme tout le monde, dormir dans un lieu où tout le monde pouvait la voir n’était vraiment pas une chose qu’elle faisait souvent. Le jeune nippon aux cheveux noirs adressa la parole à Tsuki, s’excusant de l’avoir réveillée. Elle lui souria et lui répondit d’un ton simple, pas trop endormi –heureusement-.

« Ah… Nan pas d’problème. Tu peux rester . . . »

En réalité, Tsuki était presque reconnaissante envers le jeune homme. Il l’avait réveillée en douceur, et puis elle était bien contente de s’être levée avant que d’autres élèves un peu moins calmes n’arrivent dans la pièce. En temps normal, la jeune fille aurait affirmé qu’elle ne dormait pas. Même si ce n’était pas vrai, mais là elle ne voyait pas l’utilité de le dire. De toute façon elle dormait, alors ça n’aurait servi à rien de mentir. Tsuki se frotta une fois de plus les yeux et leva les yeux au plafond. Elle ne devait pas avoir l’air très réveillée, mais ce n’était pas trop grave. Après tout, elle n’avait personne à impressionner. Et puis, elle était toujours jolie. Quoi qu’il arrive. (XD) La jeune nippone s’étira, étirant ses bras face à elle, comme si elle voulait toucher le plafond. Ce geste pouvait paraître bizarre mais elle s’en fichait. Elle faisait toujours des choses bizarres. Ce n’était vraiment pas nouveau. Et puis elle n’en avait jamais eu honte. Pourquoi aurait-elle eu honte d’être ce qu’elle était ? C’était totalement stupide. Tsuki ne comprenait pas les gens comme ça.

Elle continua d’observer le garçon, sans pour autant le fixer de manière douteuse. Il était plutôt grand, enfin plus grand qu’elle en tout cas. Ce n’était pas avec son 1m64 et des poussières qu’elle dépasserait qui que ce soit. Les cheveux sombre du garçon dissimulaient en partie son visage, sûrement parce qu’il n’était pas vraiment coiffé. Et Tsuki se répéta une fois de plus qu’il était beau garçon. Oulàà deux fois en quelques minutes, elle ne devait vraiment pas être bien réveillée. La nippone aux cheveux noirs laissa son regard se poser sur le t-shirt vert du garçon. Vert. C’était sûrement l’une de ses couleurs préférées. D’ailleurs, elle se teignait parfois les cheveux en vert, mais bon là n’est pas le sujet. Tsuki hésita quelques instants, ce garçon avait l’air plutôt sympa mais elle ne savait pas si elle voulait se présenter. Ou du moins pas tout de suite. Surtout qu’elle n’était pas encore très bien réveillée. Et puis, mieux valait attendre un peu, ou alors elle finirait par dire quelque chose qu’il ne fallait pas. Comme d’habitude. Elle enroula une mèche de ses longs cheveux autour de ses doigts d’un geste machinal, songeant au temps durant lequel elle avait pu dormir dans cette pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 10 Nov - 1:53

Yukichi fut soulagé d’entendre la réponse de la jeune fille qui se trouvait sur le canapé. Il aurait très bien pu se douter qu’elle réponde cela pourtant, après tout, envoyer balader quelqu’un que l’on ne connaissait pas n’était pas très poli. Mais qui sait, il y avait sûrement beaucoup de gens désagréables à Ohsaka Gakuen. Enfin, Yukichi en doutait quelque peu, les élèves étant choisi pour leur beauté, mais ainsi donc aussi en partie pour leur charisme. Du moins, c’est ce qu’il croyait lui. Il n’était d’ailleurs pas très conscient de sa propre beauté, enfin c’était surtout qu’il ne l’utilisait pas à des fins malhonnête, toujours sincère avec lui-même. Il pensait surtout que c’était son aisance à être avec les autres et ses compétences en natation qui lui avait value son entrée à Ohsaka.

Il esquissa un sourire à la jeune fille en guise de réponse. Et il la trouva encore plus craquante lorsqu’elle se frotta les yeux et s’étira. On pouvait ainsi la comparer à une jolie petite fleur qui éclot sous un rayon de soleil. Il remarqua alors qu’elle avait un style bien à elle, assez originale, et décidemment, cela renforça son idée qu’à Ohsaka il n’y avait que des élèves classes. Chose qu’il s’était bien sûr douté à son entrée, connaissant la sélection.
Restant planté devant l’entrée de la salle, la porte maintenant fermée, Yukichi se gratta la tête une nouvelle fois, l’air un peu perdu. Il est vrai que jusqu’à maintenant il avait erré sans but précis, et s’était subitement retrouvé dans cette salle en compagnie de cette jeune fille. Elle devait dormir jusqu’à présent apparemment, mais elle était maintenant assise sur le canapé. Yukichi ne savait trop quoi faire, car il n’était pas venu au foyer pour une raison particulière. Il commença à s’approcher un peu, regardant tout autour de lui, admirant la pièce, avec ses petits yeux encore un peu endormi. Voyant la télé déjà allumée, il en conclut que c’était elle qui la regardait, et il se demanda alors ce qu’il y avait sur les programmes TV à cette heure ci. Il était tout de même surpris par le calme qui régnait à Ohsaka, calme qui était tout de même rompu avec le son qui sortait de la télé, mais qui était assez faible tout de même. Mais il pensa alors à la suite de sa journée et se demanda sincèrement quelle heure il était. Il savait notamment que dans un certain temps les cours reprenaient sûrement… Peut-être dans 30 minutes, dans une heure, il avait complètement oublié de vérifier à l’horloge de sa chambre, et n’avait pas de montre sur lui. Il tourna alors sa tête vers la jeune fille. Mais non pas pour lui demander l’heure, chose qu’il n’aimait pas demander. Et en tournant un peu son visage sur les murs de la pièce, il put voir une grosse horloge face au mur.


« Je n’aurai pas pensé que le foyer ne soit pas bondé d’élèves. Il faut croire que nous sommes les seuls élèves un peu matinaux. »

Dit-il en souriant tout en s’approchant et s’asseyant sur un des canapés, pas celui où se trouvait la jeune fille, mais un autre à côté. En fait, Yukichi n’avait pas quelque chose en particulier à faire, et il aurait bien voulu rester ici. Et pourquoi pas parler à la jeune fille qui était non loin de lui, mais d’un côté, il ne savait pas si elle voulait être tranquille ou avoir de la compagnie. Il commença donc à regarder la télé.

[Gomen c'est déjà nul XD J'étais moins inspirée, je ferais mieux pour le prochain héhé ^o^]

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 10 Nov - 2:29

Tsuki releva une fois de plus les yeux en direction du jeune homme, alors que celui-ci s’approchait peu à peu et qu’il s’asseyait sur un canapé proche de celui sur lequel Tsuki s’était installée. Le jeune homme venait de dire qu’il était assez surpris que le foyer ne soit pas bondé d’étudiants, à croire qu’ils étaient les seuls étudiants matinaux du campus. Tsuki souria. Peut-être. Mais pouvait-elle vraiment se qualifier de matinale ? Elle qui avait dormi durant plusieurs heures dans la salle de détente –enfin c’était l’impression qu’elle avait en tout cas-. Elle se décida à ouvrir la bouche pour répondre au jeune homme, prête à discuter. De toute façon elle n’avait rien d’autre à faire et il n’avait pas l’air bien méchant. Et même carrément sympa. Tsuki ne savait pas si c’était du au fait qu’il porte un t-shirt vert (ahem XD), ou si c’était simplement parc’qu’il était mignon et qu’il ne l’avait abordée de manière énervante. Evidemment, Tsuki était le genre de fille qui se vexait assez facilement et qui parfois n’avait pas envie de parler à une personne qu’elle venait de rencontrer par simple intuition. Mais là, ça allait. En réalité elle avait carrément envie d’en savoir plus sur le jeune homme.

« Si tu considères que le fait de dormir dans le foyer c’est matinal X’D Je sais même pas comment j’ai pu réussir à dormir ici >< Toi qu’est-ce que tu viens faire ici ? Alors que tu pourrais dodoter tranquille ? »

Tsuki reporta son attention sur la télévision. Le jeune homme la regardait lui aussi. La chaîne n’avait pas changé, c’était toujours une émission musicale. Des clips, des artistes qui se produisaient en public ainsi que les classements du meilleur hit de l’année. A croire que personne n’avait zappé pendant le sommeil de Tsuki. Un sourire s’afficha sur le visage de celle-ci lorsque le clip d’une de ses chansons préférées s’afficha sur l’écran. Elle avait une envie folle de chanter mais elle se retenu, ce n’était ni l’endroit ni le moment. La jeune fille resta quelques instants sans rien dire. Un silence s’était installé dans la pièce et le seul son que l’on pouvait entendre était celui de la télévision. Mais Tsuki n’aimait pas trop ça. Elle songea au fait que si le silence s’installait définitivement, elle ne saurait absolument plus quoi dire et qu’elle perdrait peut-être même l’envie de parler, se perdant dans ses pensées. Tsuki secoua la tête de droite à gauche pour ne pas penser à n’importe quoi et se retourna vers l’inconnu. Elle s’apprêtait à lui demander son prénom lorsqu’elle se cogna contre quelque chose. Quelque chose qui faisait vraiment- mais alors vraiment- très mal. Tsuki ferma les yeux et les ré-ouvrit quelques secondes plus tard en fixant d’un air mauvais la chose qui lui avait fait si mal au bras, avant de reprendre un air totalement kawai accompagné d’une grimace.

« Itaïïï >__< Ca fait mal ce truc. »

Le truc en question était le coin d’une étagère. Tsuki se demanda qui avait eu la bonne idée de placer un meuble à côté du canapé. Non mais franchement quelle idée. A croire qu’en plus ce genre de chose n’arrivait qu’à elle, se faire mal comme ça. Elle re-replongea son regard dans celui du jeune homme -espérant fortement que cette fois-ci elle ne se cognerait contre rien du tout- et elle se demanda par où elle pouvait bien commencer. Bah oui, plusieurs questions lui brûlaient la langue. Mais bon, elle allait d’abord commencer par se présenter, non ?

« J’m’apelle Tsuki. Et toi ? »

[Gomen, c'est pas génial non plus --']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 10 Nov - 2:53

La réponse de la jeune fille eut le don de faire sourire chaleureusement Yukichi. Il est vrai qu’il n’avait pas songé à ce détail, le fait que quelques instants plus tôt, elle était en train de dormir, et la phrase qu’il avait alors prononcé était plutôt sortie de manière naturelle, et aussi question de dire quelque chose. Yukichi était bien le genre de personne qui aimait entreprendre une conversation, même s’il n’avait pas totalement d’idées, ou encore de raison de parler. On pouvait dire que c’était une qualité, mais néanmoins pas appréciée de tous. Tout en tournant la tête vers la jeune fille, il lui répondit avec toujours son sourire aux lèvres.

« Ah ben c’est vrai ! Mais c’est encore tôt… Les couloirs sont plutôt vides et calmes, comparés aux autres fois où je suis passée, depuis la rentrée. »

Il aurait voulu lui demander ce qu’elle faisait d’ailleurs là à dormir, si elle n’avait donc pas de chambre, comme tous les pensionnaires, mais elle enchaîna directement en lui demandant pourquoi il trainait par ici.

« Ben je me suis tout simplement réveillé. » Fit-il avec un léger rire. « Mon inconscient a dû décider de mon réveil, sans me demander mon accord. »

Il est vrai qu’on ne pouvait dire que Yukichi était habituellement matinal. A vrai dire, cela variait plutôt, selon les conditions notamment. Hier par exemple, il n’avait pas assez dormi, alors que le jour de sa rentrée il avait fait la grasse matinée. Que de nuits irrégulières… Mais il fallait avouer qu’il dormait plutôt bien dans cet établissement. Et en même temps, c’était la première fois qu’il se trouvait en internat. Il n’avait côtoyé que des établissements non loin de chez lui, qui lui permettait au plus d’être demi-pensionnaire. Un nouveau blanc s’installa alors, Yukichi ayant d’ailleurs oublié la question qu’il voulait lui poser quelques temps plus tôt, sur le fait de sa présence ici. Au lieu de ça, il balançait sa tête sans grande raison précise… tout en regardant de nouveau la télé et les groupes qui défilaient devant ses yeux. Il se rappela notamment que cela faisait aujourd’hui quelques temps qu’il n’avait pas regardé la télé. Certains groupes qui passèrent furent nouveaux à ses yeux, et d’autres enfin plus cultes, lui remémorait certains souvenirs… Ayant fini par être absorbé par ce cube qui projetait des images, il fut légèrement surpris d’entendre le choc qui s’était produit entre la jeune fille et… une étagère, très mal placée d’ailleurs. Il tourna vivement la tête, pour voir ce qu’il s’était passé, mais heureusement, rien de grave. Il lui sourit, comme à son habitude.

« Ah, pourtant on ne croirait pas comme ça. En même temps qu’est-ce que ça fait là ça ? Je me demande ce qu’il y a dedans… »


Ayant changé quelques fois de positions sur le canapé, Yukichi se levait à présent tranquillement, pour se diriger vers l’étagère. Entre temps, la jeune fille se présenta, et elle se nommait Tsuki, un fort joli nom, pensa Yukichi. A mi-chemin donc, passant devant elle, il s’inclina élégamment en exagérant de façon assez ironique. Relevant ensuite la tête avec un sourire rieur et chaleureux, il se présenta également.

« Enchanté ! Je suis Yukichi. C’est ta première année à Ohsaka ? »


Il enchaîna directement avec cette question, alors qu’il était maintenant arrivé jusqu’à l’étagère, ayant bien envie de l’ouvrir pour voir ce qui s’y trouvait dedans. Peut-être des jeux, des occupations, ou alors des durs travaux à accomplir. Yukichi n’en savait rien et c’est justement ça qui l’intriguait. Après tout, il était là pour découvrir, autant regarder maintenant, alors qu’il y avait peu de gens. Il attendit tout de même la réponse de Tsuki, la regardant dans les yeux.

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 10 Nov - 3:27

Tsuki ne put s’empêcher de rendre son sourire au jeune homme. Le simple fait de le voir sourire lui donnait envie de faire la même chose. C’était un peu stupide certes mais… pas vraiment contrôlable. Bref. Le jeune homme lui répondit qu’habituellement les couloirs étaient plutôt vides et calmes à cette heure-ci. Tsuki s’en doutait bien, tout adolescent normal dormait le matin. Du moins quand il le pouvait. Elle aussi elle aurait bien voulu continuer à dormir. Mais les choses en avaient décidé autrement. A vrai dire, ces temps-ci les insomnies de la jeune fille étaient plutôt fréquentes – et ses mauvais rêves aussi.

« En même temps je comprend. Si j’avais pas eu d’insomnies j’serais certainement au chaud dans mon lit à cette heure-ci moi aussi >< »

Tsuki ignorait l’heure qu’il était exactement. Mais une chose était sûre, quand elle pouvait dormir, elle le faisait. C’était l’une des choses qu’elle appréciait le plus – en dehors de la musique et des sucreries-. Dormir. Ahh quel bonheur. <3 Là elle avait bien dormi, enfin… juste assez. La jeune fille avait rattrapé le sommeil qu’il lui manquait sur le canapé du foyer. Elle sourit une fois de plus lorsque le garçon lui dit que son inconscient avait décidé de son réveil sans son accord. Elle n’aurait pas pensé à dire ça comme ça mais, c’était aussi ce qu’il lui était arrivé. Enfin, en quelque sorte. Les cauchemars faisaient bien partis de l’inconscient non ?

« Ben… Moi aussi en fait. On a de méchants inconscients qui veulent pas nous laisser dormir ! » Dit-elle en riant à son tour.

Tsuki se frottait le bras à la suite de sa collision avec la vilaine étagère. Oui, la VILAINE étagère. C’était sa faute si son coude était complètement endoloris et qu’elle le serrait contre elle après tout. Elle avait le droit de penser qu’elle était vilaine. Enfin bref. Le sourire que le jeune nippon adressa à la jeune fille lui fit penser à autre chose. Ça aurait pu être pire. Le jeune homme demanda ce qu’il pouvait bien y avoir à l’intérieur de la *vilaine étagère* et se leva pour aller voir. A mi-chemin de celle-ci, il se présenta – s’inclinant bien bas de façon ironique, ce qui eut pour effet de faire rire la jeune fille. Il s’appelait Yukichi. Pas mal comme prénom. Yukichi lui demanda ensuite si c’était sa première année à Ohsaka. Tsuki lui répondit avec le sourire.

« Ouuèèp. Je viens d'arriver. J’connais pas grand-chose… Et pas grand monde non plus. Et toi ?»

Tsuki lui avait retourné sa question. Elle ne l'avait jamais vu dans les couloirs. Mais ça ne voulait absolument rien dire, etant donné le fait qu'elle n'avait encore jamais vu grand monde dans les couloirs - étant nouvelle elle-même. La jeune fille jeta un regard à l’étagère puis replongea ensuite son regard dans celui de Yukichi. Elle avait très envie qu’il ouvre l'étagère– curieuse de savoir ce qu’il y avait à l’intérieur. C’était une bonne vengeance contre ce petit meuble qui lui avait fait mal au bras : savoir ce qu’il cachait dans ses tiroirs. Le sourire de Tsuki s’élargit et elle se pencha au dessus du canapé de façon à se rapprocher de Yukichi et de l’étagère. Afin de –mine de rien- mieux les voir tout les deux.

« Bon alors, tu l’ouvre cette méchante étagère, qu’on sache ce qu’elle cache dans ses tiroirs ? ^w^ »
[sinon je préviens :: a partir de d'main aprem je serais pas lààà >.< J'reuw dimaaanche normalement =3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 10 Nov - 23:53

Yukichi ne cessait de sourire aux remarques de Tsuki. Il la trouvait fort sympathique et il appréciait plutôt sa présence. Pour un début de matinée, cela s’annonçait plutôt bien. Il faut dire que depuis son arrivée, il ne cesse d’arriver divers évènements au jeune étudiant. Jamais il n’aurait pu se douter à son entrée qu’il ferait autant de rencontres en trois jours seulement. Il se demanda tout de même si tous ces élèves étaient dans le même dortoir que lui, ou plutôt la même classe. Cela lui fit alors se poser la question pour Tsuki, justement.

« Ah, c’est pareil pour moi. Je suis là depuis deux trois jours, mais j’avoue que je me plais déjà beaucoup à Ohsaka. Il faut dire que ce n’est pas un lycée comme les autres… »

Il reporta ensuite son attention sur l’étagère, qui se trouvait maintenant bien face à lui. Voyant que Tsuki se rapprochait également pour regarder, il ne put s’empêcher de comparer cette scène à un moment de suspens de film. L’intrigue était là, que pouvait bien se trouver à l’intérieur de ce tiroir ? Pourquoi une étagère se trouvait-elle là ? Et si, finalement, Ohsaka n’était pas un énorme piège dirigé par une directrice machiavélique, qui voulait uniquement réunir les plus beaux étudiants, aussi bien filles que garçons ? Yukichi se fit plusieurs petits scénarios dans sa tête, les imaginant avec un sourire au coin des lèvres. Il avait décidemment une imagination débordante. Il fallait bien que son esprit s’amuse un peu… Entendant alors la réplique de Tsuki, il esquissa un petit sourire malicieux, mais toujours avec cette petite expression enfantine qu’il avait l’habitude d’avoir, ce qui ne le rendait pas très sérieux, ou plutôt ce qui lui ajoutait un air innocent.

« Et si on regrettait de l’avoir ouverte ? On ne sait pas ce qui s’y trouve… Peut-être la réserve personnelle de la directrice. Voir l’étagère de ses sous-vêtements, t’imagine, je me sentirais mal moi après, je ne veux pas de problèmes ! »

Finit-il avec un léger rire. Il aimait beaucoup plaisanter, même s’il avait son petit humour à lui, qui ne pouvait pas forcément plaire à tout le monde. Mais après avoir fait patienter Tsuki quelques temps, il se décida enfin à ouvrir le tiroir de l’étagère. Déposant sa main sur la poignée, il tira, mais rien ne se passa. Il réessaya plus fort, mais toujours rien. Il n’arrivait pas à ouvrir l’étagère. Soit elle était fermée à clef, soit il fallait y mettre un peu plus de force. Alors il s’y prit avec deux mains, tirant de plus en plus fort. Rien à faire. Elle était décidemment bien fermée à clef. Il regarda l’étagère un peu sous tous les angles, pour voir s’il n’y avait pas d’autres ouvertures possibles. Mais rien. Pourquoi une étagère, fermée à clef qui plus est, était-elle restée ici, en plein milieu du foyer ? On ne savait même pas ce qu’il s’y trouvait dedans… C’était malin.
Yukichi tourna son regard vers Tsuki.


« Ca va être plus dur que ça pour l’ouvrir, elle est fermée à clef. » Remarqua-t-il, se doutant bien que Tsuki avait tout de même comprit la situation avant même qu'il ne dise cette remarque.

Il ne fouilla même pas dans ses poches, il savait que rien ne se trouvait dedans, et puis pour chercher… un quelconque outil pour essayer de l’ouvrir. Il n’était pas voleur pro et ne savait vraiment pas comment s’y prendre. Il fallait bien avouer qu’à partir de ce moment là, ils ne sauraient pas ce qui se trouve dans cette étagère. Pourtant, bien que cela était parti d’une sorte de blague, histoire de voir ce qui se trouvait dedans, Yukichi était finalement déçu car il s’était vraiment mit en tête de découvrir ce qu’il se cachait à l’intérieur. Posant ses mains sur les contours de l’étagère, il la fit vaciller légèrement pour voir si du bruit se faisait à l’intérieur, ce qui indiquerait qu’il y aurait bien effectivement quelque chose dedans. Et ce fut en effet le cas. Il regarda alors Tsuki d’un air interrogateur.

« Bon, ben… du coup j’ai vraiment envie de savoir ce qu’il y a dedans moi ! » Dit-il avec un sourire. « Si t’as une idée ! »

[Arf okiiii =3 A dimanche alors ^.^]

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Dim 11 Nov - 19:14

Tsuki se contenta d’hocher la tête lorsque Yukichi lui dit qu’il était lui aussi nouveau dans cet établissement. Elle aussi se sentait bien dans cette école, et malgré le fait qu’elle n’ait pas encore rencontré énormément d’étudiants, cet endroit lui plaisait beaucoup. Il était assez rare pour Tsuki de ne pas critique quelque chose. Elle était le genre de fille assez directe qui disait toujours ce qu’elle pensait, au risque de blesser les autres –parfois sans vraiment le vouloir-. Mais ici, à Oshaka, elle n’avait encore rien à redire. Tout lui semblait bien, rien ne la dérangeait et elle avait envie de se dire que tout irait bien. Que les personnes qu’elle rencontrerait deviendraient ses amis, qu’elle serait proche de certaines personnes pour une fois… Le problème n’était pas que Tsuki n’était pas sociale ou quoi que ce soit d’autre, mais parfois elle avait de la peine à faire confiance ou a se rapprocher de quelqu’un rapidement. Là, tout semblait facile. Elle n’allait pas s’en plaindre. La jeune nippone était toujours penchée près de Yukichi, un sourire permanent accroché aux lèvres. Elle tentait de deviner ce que l’armoire pouvait bien contenir. Et avant qu’elle n’ait pu dire quoi que ce soit à haute voix, Yukichi lui faisait déjà part de ses hypothèses. Ce qui la fit rire.

« Haan ! Pourtant c’est super tentant ! Non ? Et puis, imagine elle est peut-être pleine de Chupa-chups *-* ou alors peut-être qu’elle contient un super secret. Imagine, on sera les seuls au courant des plans machiavéliques de la dirlo. Et puis, si c’est des sous-vêtements ton seul problème ce sera que j’te sauterai dessus pour pas que tu regardes u.U »

Tsuki pencha la tête sur le côté tout en gardant le sourire aux lèvres. Décidément, ce garçon lui plaisait bien. Non pas parce qu’elle avait pensé qu’il était mignon – souvenez-vous qu’elle était fatiguée à ce moment là hein- mais surtout parce qu’il était drôle et qu’il ne la regardait pas de haut. Et ça, Tsuki n’en avait pas l’habitude. La plupart des gens se contentaient souvent de la critiquer, que ce soit à cause de son look ou de sa personnalité : elle n’y échappait pas. Jamais. Et elle, elle avait horreur de ça. Là, elle avait l’impression de pouvoir se montrer telle qu’elle était sans aucun risque, et même si c’était assez dur à avouer, elle se sentait bien à cet instant. Ce qui n’était pas le cas avec n’importe qui --‘. Bref. La jeune fille tentait toujours de s’imaginer ce que contenait ce tiroir secret lorsque Yukichi posa sa main sur la poignée. A cet instant, Tsuki retint son souffle. Mais il ne se passa absolument rien. Yukichi avait beau tirer sur la poignée a plusieurs reprises, le tiroir restait fermé. Tsuki plissa les yeux, comment se faisait-il qu’une étagère dont les tiroirs étaient fermés à clef se trouve au beau millieu d’une salle commune ou des dizaines et des dizaines d’étudiants passaient chaque jour ? Yukichi déclara qu’il serait dur d’ouvrir le tiroir étant donné le fait qu’il était fermé à clef et Tsuki acquiesça.

« C’est bizarre quand même. Du coup, on peut vraiment penser qu’elle contient quelque chose d’intéressant. »

Tsuki souria, une fois de plus, au jeune homme. Tout ça n’avait servi qu’à éveiller encore plus sa curiosité. Et dire qu’au départ la seule chose à laquelle elle avait pensé était que cette armoire était vraiment mal placée et qu’elle lui avait fait bien mal. Et maintenant, elle se demandait comment ouvrir cette chose pour enfin savoir ce qu’elle contenait pendant que Yukichi la secouait de droite à gauche, laissant entendre qu’un objet quelconque se trouvait dedans. Yukichi lui dit qu’il avait vraiment envie de savoir ce qu’il y avait à l’intérieur, ajoutant que si elle avait une idée, elle pouvait la proposer. Tsuki était toujours penchée auprès de lui et elle réfléchissait à un moyen d’ouvrir l’étagère. Elle avait déjà vu pas mal de techniques dans les films, mais elle était quasiment sûre que si on y testait dans la réalité ça ne marcherait pas. Après tout c’était des films. Et les films n’étaient jamais réaliste, ou alors très peu. Rien ne finissait jamais bien comme dans les films, et tout n’était pas si facile. Pourtant, quelque chose lui dit qu’essayer n’était peut-être pas une si mauvaise idée. Bon, elle n’allait pas faire sauter la serrure à coup de dynamite, ni la forcer avec un grand morceau de métal. De toute façon, elle n’avait rien de tout ça, même si ça aurait pu être amusant. Tsuki releva les yeux vers Yukichi avec un grand sourire. « Je crois que j’ai une idée. » dit-elle. Et après ça, la jeune nippone posa la main sur ses cheveux et retira une des barrettes qui accrochait l’un de ses chignons. Elle déplia la barette - qui se retrouva à l’état d’un petit morceau de fer - et la montra à Yukichi.

« Je sais que ça marche pas comme dans les films mais bon, on peut toujours essayer non ? Et puis... j’avoue que c’est amusant d’y croire. »

Tsuki avait plongé son regard dans celui de Yukichi. Et là on se serait cru dans un film d’action. Celui où l’héroïne est sur le point d’impressionner le hero ( Herooo <3 x] ) avec une technique anodine mais très utile. Cette pensée fit sourire la nippone. C’était plutôt amusant. Elle était déjà prête à éclater de rire et à avouer que c’était une idée stupide si ça ne marchait pas. Mais elle était tout aussi prête à sauter de joie si la serrure cédait. Elle arrangea donc sa barrette, repoussa une mèche de sa frange derrière son oreille et inspira un bon coup avant de l’enfiler dans la serrure et de trafiquoter quelques instants. Tsuki était appliquée à tenter d'ouvrir le tiroir et affichait une mine concentrée tout en mordillant sa lvre inférieure, espérant entendre un déclic qui prouverait que le tiroir était prêt à être ouvert. *Si ça marche j'vais commencer à croire que ce qui arrive dans les films c'est pas si bidon que ça o.O*

[Marchera, marchera pas ? C’est toi qui vois u___U J’aime bien la tournure que ça prend xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Lun 12 Nov - 23:21

[Nya mais quelle responsabilité tu me donnes de choisir si ça s’ouvre ou pas XD *A le destin du RP entre ses mains*]

Après bien avoir essayé de tourner, bouger, et faire vaciller l’étagère, Yukichi s’était bien rendu compte qu’il n’y avait rien à faire comme cela. A la limite pour l’ouvrir, il aurait fallu la jeter brusquement par terre pour qu’elle se casse et montre alors tous ses secrets… Mais après on aurait jugé ça de vandalisme et ce n’était vraiment pas le but recherché de Yukichi, surtout se faire remarqué de telle sorte par la directrice en début d’année, cela ne présageait rien de bon. Il sourit aux remarques de Tsuki. En fait il souriait toujours à ses remarques, car elle était plutôt amusante comme fille. Elle se prenait également au jeu de cette étagère… en même, c’était l’étagère qui avait commencé à lui faire du mal. Mais voilà qu’ils se retrouvaient tous les deux à s’amuser devinant ce qui pouvait bien s’y trouver, mais surtout comment l’ouvrir. Et c’était bien ça la question primordiale. Puis Tsuki fit une remarque assez intéressante, comme quoi si le tiroir était résolument fermé, c’était bien qu’il renfermait quelque chose d’important, ou de précieux et d’intéressant. Ce n’était pas faux ! Quelle raison la personne qui la détenait avait-elle eut de fermer soigneusement à clef cette étagère ? Mais surtout, pourquoi l’avoir posée ici, dans le foyer, alors que la plupart des élèves s’y retrouvaient. C’était plutôt risqué tout de même. A moins que ce ne soit le piège, et qu’elle se trouvait uniquement ici pour faire parler les jeunes lycéens.

« T’as raison. Quelque chose d’important doit s’y trouver. Ca confirme mon idée des sous-vêtements de la dirlo ! » Fit-il avec un rire, puis il reprit, l’air émerveillé. « Ah mais les Chupa-chups, ce serait pas mal… En plus je n’ai pas encore déjeuné ! Ou alors des bons croissant chauds… qui sait, l’étagère sert peut-être en fait de four. »

Puis finalement Tsuki eut une idée, à la plus grande joie de Yukichi, qui se trouvait tout près d’elle, étant donné qu’elle était penchée sur le canapé, juste en face de l’étagère qui se trouvait devant lui. Et l’idée était en effet originale, la barrette de la jeune fille ! A partir de là, on pouvait vraiment se croire dans un film, il ne manquait plus que ça marche… Yukichi la laissa manipuler ce tiroir impassible avec son outil. Il la regarda faire les yeux pleins d’espoir, fronçant ainsi légèrement les sourcils, comme s’il était déterminé à ce que ça marche.

« Les films sont une source d’inspiration ! Attends… tu te rend compte que nous allons peut-être devenir les deux lycéens qui auront découvert le plus grand secret de Ohsaka ! Je profites de mes dernier instant d’étudiant banal… »

Fit-il en relevant la tête, riant, alors qu’il avait regardé la serrure jusque là. C’était vraiment une intrigue de film, et on pouvait s’imaginer toute sorte de suite possible… Comme une grande révélation, qui aurait finalement rendue célèbre Tsuki et Yukichi. Il trouvait ça amusant, ne se lassant d’imaginer plusieurs scénarios. Mais il fallait tout de même rester dans le réel, et finalement tout le temps qu’ils passaient à attendre et espérer une certaine ouverture de la part de l’étagère ne faisait qu’amplifier son envie d’y découvrir l’intérieur… mais le faisait aussi espérer que quelque chose de vraiment exceptionnel s’y trouve, ce qui ne serait peut-être pas le cas finalement. On ne laissait tout de même pas des choses aussi précieuses dans un foyer. Mais peut-être était-ce juste quelqu’un, comme un surveillant qui avait oublié l’étagère là, alors qu’elle contenait quelque chose dont personne ne devait connaître l’existence.
Finalement, après quelques instants durant lesquels Tsuki tournait sa barrette dans la serrure, Yukichi put entendre comme un déclic. Il fit des yeux d’étonnements emplis d’entrain.


« Ca y’est ? »

Demanda-t-il avec agitation. Etait-ce bien le déblocage de la serrure qui venait de s’effectuer, ou bien n’était-ce qu’un bruit quelconque de la barrette contre les parois intérieures de la serrure. Il était pourtant presque certain que le tiroir était maintenant déverrouillé… Tournant sa tête vers Tsuki, il lui fit un sourire.

« Tu crois que ça a marché ? En tout cas, je te laisse l’honneur de l’ouvrir. »

Proposa-t-il, toujours devant l’étagère, près à voir ce qu’elle cachait, ce qui allait être dévoilé. Même si le déverrouillage n’était pas encore certain…

[Huhu, à toi de voir ^.^]

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Mar 13 Nov - 21:22

Tsuki passa sa langue sur ses lèvres lorsque Yukichi évoqua les croissants chauds que le tiroir aurait pu potentiellement contenir. Même si ce n’était pas vraiment –voir pas du tout- possible, l’idée plaisait à Tsuki. Si l’armoire contenait quelque chose à manger, que ce soit des Chupp Chupp ou bien de bons petits croissants : Tsuki ne dirait absolument pas non. Elle n’avait rien mangé non plus avant de venir ici et ça ne lui aurait vraiment pas déplu de se mettre quelque chose sous la dent. La jeune fille se mit ensuite à rire lorsque Yukichi proposa que le tiroir soit en fait un four, l’idée était amusante. Peu probable aussi . . . Mais amusante.

« Si c’est un four et qu’on l’ouvre ca pourrait faire mal >___< » Dit Tsuki en fixant l’étagère d’un air mauvais. « Mais les croissants . . . » ajouta-t-elle en se pincant les lèvres de façon kawai. « Haan méchant tu m’donne faiiim ! »

Tsuki avait fixé le jeune homme d’un air qu’elle voulait mauvais. Mais on voyait parfaitement qu’elle avait envie de rire et que ce n’était pas sérieux. Ensuite, l’idée géniallissime de trafiquer la serrure du tiroir avec l’une de ses barrettes lui vint à l’esprit. Et au fond, elle espérait vraiment que ça marche. Comme dans les films . . . La jeune fille commença donc son trafiquage d’étagère, accroupie en face de celle-ci. Elle affichait une mine concentrée et Yukichi ne parlait plus, se contentant de froncer légèrement les sourcils en observant Tsuki en action. Le seul son que l’on pouvait entendre était le cliquetis de la barrette à l’intérieur de la serrure. Et puis, tout à coup, un déclic. Tsuki ne retira pas tout de suite la barrette , hésitante, alors que Yukichi lui demandait si c’était bon. Ca avait vraiment marché ? Elle avait de la peine à le croire. La jeune fille leva les yeux vers Yukichi d’un air mi-étonné mi-heureux. Elle ne savait pas si ça avait marché ou non. Mais une chose était sûre, si c’était le cas elle pouvait se lancer dans une carrière de délinquante professionnelle. Et puis, peut-être allaient-ils enfin savoir ce qui se trouvait dans ce fameux tiroir ? La jeune fille sourit et plongea son regard dans celui de Yukichi. Elle s’était redressée et tenait toujours sa barrette dans la main. Elle l'avait cassée mais ça n’avait aucune importance pour elle, après tout c’était pour la bonne cause. Le jeune nippon dit à Tsuki qu’il lui laissait l’honneur d’ouvrir le tiroir. Tsuki saisit donc la poignée dans sa main en répondant au jeune homme. « Okay. Merci ^o^ » Sa main était à présent sur la poignée mais Tsuki ne tira pas. Pas tout de suite. Premièrement : elle n’était pas sure que la serrure ait cédé –et elle ne voulait pas être déçue si le tiroir ne s’ouvrait pas- et deuxièmement : elle faisait durer le suspens. C’était toujours comme ça que l’on faisait dans les films non ? Le suspens. Le truc qui fait qu’on a toujours envie de savoir la suite et en même temps non. Tsuki se tourna vers Yukichi.

« Heey ! Mais imagine . . . Si j’l’ouvre, peut-être qu’une créature non-identifiée va me sauter dessus ? oO Ou alors on va tomber sur un vieux
truc inutile >___< » Tsuki soupira. « Mais bon, on saura jamais si j’ouvre pas. »

Sur ce, la jeune fille tira sur la poignée et ferma les yeux, reculant un peu plus près de Yukichi. Ben oui, il valait mieux éviter que quoi que ce soit lui bondisse dessus non ? Fichue imagination. Tsuki ouvrit lentement les yeux et là, elle fut vraiment surprise. Finalement le tiroir de contenait rien de fantastique. Et pas de nourriture non plus. Juste une boîte, un morceau de papier à l'air usé et deux bracelets. De très jolis bracelets, sûrement de l'argent. La nippone ouvrit de grand yeux et son premier reflexe fut de se tourner vers Yukichi, sans se poser de questions.

« On a réussiii !! »

Et hop. Pas le temps de réfléchir, juste d’agir. Tsuki avait sauté dans les bras de Yukichi. Sûrement la joie du moment... La jeune nippone ne pensa pas tout de suite au fait que ce qu’elle faisait pouvait être mal vu. Après tout, elle n’avait pas vraiment l’habitude et elle pensait que c’était normal. Elle avait toujours fait ça, que ce soit avec son frère ou ses meilleurs amis. La jeune fille releva la tête en direction de Yukichi. « P’tet qu’on va devenir célèbres u_U » Et là, TIILT. Un garçon, des bras, un torse ? Mais qu’est-ce qu’elle était en train de faire ? La jeune fille s’excusa et recula un peu, reportant à nouveau son attention sur l’étagère avec un sourire. Elle la main vers l’intérieur du tiroir. En direction des deux bracelets. On aurait dit une petite fille qui découvrait quelque chose . . . Mais elle s’arrêta à mi-chemin.

« Imagine il m’arrive quelque chose quand je les touche ? Ou . . . Non ! J’ai lu trop de livres. » Tsuki secoua la tête de droite à gauche pour se persuader que rien n’arriverait avant de reprendre: « Mais au faite j’y pense. C’est moi qui ai ouvert, je te laisse l’honneur d’ouvrir la boîte =D »

[uhuh a toi d'voir cette fois u___U]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Mer 14 Nov - 21:29

Yukichi esquissa une petite grimace mignonne en tirant la langue à Tsuki pour la taquiner lorsqu’elle lui dit qu’il était méchant pour lui avoir donné faim. Et il reporta ensuite son attention sur l’étagère, qui venait finalement de s’ouvrir, après le déclic provoqué par la barrette. Néanmoins, rien ne disait qu’elle pouvait déjà s’ouvrir, peut-être était-ce simplement un bruit provoqué par les parois de la serrure. Laissant libre choix à Tsuki de l’ouvrir, il la regarda d’abord, lui souriant lorsqu’elle le remerciait, puis tourna son visage vers le tiroir, le rapprochant même, en faisant une petite tête ironique qui montrait qu’il était impatient de découvrir ce qui se cachait dans ce tiroir. Mais avant de l’ouvrir, alors que Yukichi pensait allait bien le faire, elle se tourna à nouveau vers lui, comme pour mettre encore plus de suspens, en disant encore une fois quelques hypothèses quant à la possession de ce tiroir. L’idée d’une créature maléfique le fit sourire, et il se releva, l’air sérieux soudain.

« Ne t’inquiètes pas, si c’est une mauvaise créature, je serais là pour te sauver ! » Dit-il avec un mouvement de bras, comme s’il avait un cape, la remettant ainsi sur le côté. « Et puis… allez tant pis, on verra bien ! » Finit-il avec un rire, mais il remarqua tout de même que la barrette de la jeune fille était cassée. "Arf, ben zut... Je t'en rachèterais une va !"

Il se rebaissa légèrement pour être au niveau de l’étagère et de Tsuki qui tenait sa main sur la poignée, prête à l’ouvrir à n’importe quel moment. Il se recula tout de même légèrement après, comme Tsuki, histoire de ne pas se faire surprendre par ce qu’il pourrait y avoir dans l’étagère. Se retrouver dans une position de faiblesse serait assez comique tout de même, mais montrer ses faiblesses maintenant à Tsuki serait un peu humiliant pour Yukichi. Surtout si c’était lui qui se mettait à sursauter d’un bond, Tsuki elle restant de marbre. Il passerait pour quoi, une poule mouillée oui, chose qu’il ne pensait pas être tout de même. Et Tsuki tira finalement sur la poignée, laissant ainsi découvrir ce qui se trouvait dans ce tiroir… Une boîte, deux bracelets et un papier qui semblait être vieux et usé, comme un parchemin, mais en plus petit. Il fit de grands yeux, un peu surpris par tout ça. Mais il n’eut pas le temps de penser à autre chose, entendant l’exclamation de Tsuki, celle-ci vint se coller à lui, lui sautant dans les bras. Il allait lui aussi s’exclamer « Génial ! » étant prêt à partager la joie de Tsuki, mais se rendit tout de même compte de leur position, alors qu’il n’avait pas vraiment fait attention. Après tout le geste avait semblé naturel, mais il était à présent quelque peu gêné, laissant ses mains dans le vide, alors que Tsuki était contre lui. Il ne se fit cependant pas d’idées, et savait très bien que cela était arrivé sous le coup de l’émotion… Et puis, pourquoi se mettait-il soudainement à penser à cela comme s’il était gêné. Pourtant il ne put s’empêcher de remarquer à cet instant que Tsuki avait un parfait très agréable pour ses narines, et son odeur s’incorpora en lui. Elle se reprit ensuite, s’excusant, et il lui répondit, tout en se frottant la tête d’une main, un faible « Heu… non c’est bon, c’est pas grave » ^^’.

Après cela, elle reporta directement son attention sur l’étagère, et c’est ce qu’il fit aussi, se changeant totalement les idées et repensant à cette étagère, qui décidemment leur causait bien des aventures palpitantes. Elle lui laissa ensuite la grande responsabilité d’ouvrir la boîte. Il l’observa bien, et remarqua qu’elle avait également ce petit air usagé, tout comme la papier à ses côtés. A croire que l’étagère avait toujours été là, que personne ne l’avait remarqué et qu’ils étaient les premiers depuis bien longtemps à l’avoir ouverte… Décidemment, un grand secret était peut-être en train d’être révélé. Mais Yukichi ne se fit pas d’idées, il ne fallait pas rêver, ils étaient tout de même à Ohsaka, qui était une grande école réputée, comment pouvaient-ils être les premiers à la découvrir.


« C’est trop d’honneur ! » Dit-il avec un sourire. « Et puis les mêmes questions que tout à l’heure se posent… Si ça se trouve, celui qui ouvre la boîte est alors maudit, car elle possédait un sceau terrible. Bon j’arrête ! » Continua-t-il avec un rire. « On va l’ouvrir cette boîte, mais avant… »

Il posa sa main délicatement contre le papier qu’il porta jusqu’à ses yeux, pour voir ce qui se trouvait dessus. Rien. Aucune indication, mais lorsqu’il le retourna, il put voir des mots écrits d’une écriture assez tordue, mais élégante tout de même.

« Oh, il y a quelque chose d’écrit. »

Ne put-il s’empêcher de faire remarquer. Il fronça les sourcils, l’écriture étant assez petite, et put lire à haute voix : « Si vous êtes arrivés jusque là, pourquoi ne pas continuer, si vous avez vraiment la conscience tranquille… ». Il fit des yeux ronds, tenant toujours le papier devant lui fixement. Ce message était plus qu’étrange, et il semblait assez provocateur. Il pensa alors à la possibilité que ce soit une blague d’élève, finalement. Il plongea ses yeux dans le regard de Tsuki.

« Et si j’ai pas la conscience tranquille, je fais quoi ? » Dit-il avec un rire. « Nooon, c’est bon, je vais l’ouvrir. »

Il reposa alors le papier là où il se trouvait, puis, prit avec précaution la boîte dans ses deux mains, avec un air incertain tout de même, ayant peur qu’une alarme se révèle après qu’il l’ait prit en possession, comme dans ce genre de film où il fallait toujours mettre un objet de poids équivalent, pour que l’alarme ne se déclenche pas. Heureusement cela n’arriva pas, car il y pensa de toute façon après, et puis il ne fallait pas oublier qu’ils n’étaient pas dans un film, mais bien dans la réalité après tout. Il regarda une dernière fois Tsuki, d’un air déterminé, puis passa l’une de ses mains sur le couvercle de la boîte, le dérobant ainsi et le reposant dans l’étagère. Il put enfin apercevoir une clé, avec un nouveau papier à côté, le même type de papier que le précédent, avec toujours une écriture similaire. Il leva les yeux vers Tsuki, d’un air très sérieux.

« Ca y’est, on a découvert la clé de la réserve personnelle de chocolat de la dirlo. »

Dit-il avant de rire finalement. Il ne pouvait s’empêcher de plaisanter, même dans de tels moments. C’était beaucoup mieux si on prenait cela avec humour après tout. Surtout que la situation était tout de même assez originale. Il prit ensuite la clé dans ses mains, l’observant de près, mais elle n’avait rien de spécial, c’était une clé, qui semblait usée tout de même, de couleur argentée, et à quelques endroits se trouvaient des taches marron, comme si elle était rouillée. Il la remit ensuite dans la boîte, qu’il posa dans l’étagère, et s’empara du nouveau papier usagé, qu’il lut, et ne put s’empêcher de faire des yeux d’étonnement. Il tourna alors d’un geste vif le papier vers les yeux de Tsuki pour qu’elle puisse lire elle aussi…

« Haan, lis, lis ! »


[Huhu~ A toa XD]

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Jeu 15 Nov - 20:49

[Todoom Todoom la suiite X3 - j'ai pas eue une idée de GENIE mais bon XD j'fais comme j'peux. J'adooore écrire notre RP <3]


Tsuki ne put s’empêcher de rire lorsqu’elle vit Yukichi mimer un geste de super-hero, faisant comme s’il avait une cape, tout en lui disant qu’il était là pour la protéger – juste au cas où. La jeune fille n’agissait pas vraiment comme d’habitude. Voir pas du tout. Elle ne s’était pas montrée méfiante envers Yukichi, loin de là. En réalité, elle avait l’impression que ce n’était pas nécessaire. L’impression que lui, il méritait un petit bout de son cœur -ce qui bien sûr n’était pas le cas de tout le monde-. Tsuki avait toujours la main posée sur la poignée, prête à ouvrir. Yukichi, qui venait de remarquer l’état de sa barrette, lui proposa de lui en racheter une. Tsuki souria, une fois de plus.

« Un super-hero pour me sauver. Waaahou. Je crains Ab-so-lu-ment rien alors. Et pour la barrette t’inquiètes pas. Elle était pas si jolie . . . J’en ai d’autres. Mais bon si tu insistes, pourquoi pas ! xp »

Tsuki se montrait hésitante à ouvrir le tiroir. Mais finalement, ce fut chose faite. Tsuki tira d’un coup sec. ( ca avait marqué sex XD) Et elle n’en revenait pas. Elle, une ado banale et inexpérimentée dans l’art d’ouvrir les tiroirs ( avouons que ce n’est pas très commun comme occupation ^^’) venait de réussir. Et là, sous ses yeux, elle pouvait en apercevoir le contenu. Mais Tsuki, trop contente d’avoir réussi une chose pareille, agit sans réfléchir. Une fois de plus de manière inattendue et différente de d’habitude. Elle venait de sauter sur Yukichi. Ses yeux pétillaient et un sourire illuminait son visage. De la même manière que quand elle était petite et que son frère lui apprenait quelque chose. Tsuki se rendit compte de ce qu’elle venait de faire et regarda Yukichi avec un air désolé tout en excusant, tripotant une mèche de ses longs cheveux sans même s’en rendre compte. Il lui répondit que ce n’était pas grave, mais elle avait du gêner le jeune homme en se jetant dans ses bras. Ca ne se faisait pas. Enfin . . . Ce n’était pas voulu, alors là vraiment pas. Tsuki détestait quand elle faisait ça, mais ce n’était pas contrôlable. Comme pas mal de choses d’ailleurs. C’était le genre de fille impulsive. Que ce soit quand elle était en colère ou quand elle était heureuse c’était toujours pareil. Elle agissait sans penser aux conséquences. Non, pas sans réfléchir. Juste sans penser aux conséquences, ce qui n’est vraiment pas la même chose. Tsuki était le genre de fille qui réfléchissait beaucoup. Le genre de fille qui analysait les choses quand elle se méfiait, très critique et très directe. Il lui arrivait parfois de remarquer certaines choses, certaines choses qu’elle ne devait peut-être pas voir . . . Et là, c’était étrange . . . Elle ne remarquait absolument rien chez le jeune nippon qui la dérangeait. Tout se que lui inspirait Yukichi s’était . . . Au fait c’était quoi ? Tsuki ne savait pas . . . En plus d’être mignon, il sentait bon. Arf. Tsuki fixa ses chaussures quelques instants, sans rien dire. Songeuse. Yukichi la troublait un peu, un peu beaucoup. Elle n’avait pas l’habitude, c’était comme une première fois. Elle qui était si sûre d’elle commençait à se demander comment un parfait inconnu pouvait lui faire se poser tant de questions à la fois. Comment arrivait-il a la faire sourire de cette manière, à l’attendrir ou encore à la mettre en confiance, et bien d’autres choses encore. Tsuki n’aimait pas trop ça. Non . . . En réalité elle ne savait plus. Peut-être que d’une certaine façon, ça ne la dérangeait pas. Elle ne savait plus. Et elle se voyait très mal poser la question. Dire qu’habituellement, elle ne sautait que sur les gens qu’elle connaissait très bien. Les inconnus : très peu pour elle. Les amoureux encore moins. En fait, Tsuki avait beau être [plutôt] jolie, toutes ces histoires ne l’intérêssait pas. L’amour était bien trop compliqué, et aucun garçon n’avait encore compris sa manière à elle de voir les choses. Ils passaient leur temps à la draguer. Pff, quelle bande d’idiots. Tsuki les repoussait toujours. Elle n’aimait pas les câlins. Sauf quand ils étaient sincères, ou alors vraiment amical. Ce qui n’était pas le cas de la plupart de ses garçons. Tous plus dragueurs les uns que les autres. Tous stupides. Enfin bref. Yukichi et Tsuki étaient retournés à leur occupation première :: THE Tiroir. Enfin, à présent, ce qui les intéressaient, c’était plutôt ce qu’il y avait à l’intérieur. Une boîte, un vieux morceau de papier . . . Et ces magnifiques bracelets. Tsuki avait très envie d’en essayer un, ou au moins d’en prendre un dans la main. Ils l’attiraient comme un aimant. Mais avant cela, Tsuki décida de demander à Yukichi d’ouvrir la boîte. Celui-ci accepta. Le jeune homme décida de saisir le morceau de papier en premier et le lut à haute voix. Tsuki souria. C’était le genre de message qu’un étudiant serait capable d’écrire pour faire flipper les autres. Mais Tsuki était prise au jeu et voulait en savoir plus.

« Si on est arrivés jusqu’ici on va continuer hein ? Et puis, les personnes qui ont vraiment la conscience tranquille c’est rare. Mais de toute façon personne n’ira vérifier. » Tsuki afficha un autre sourire « Go goo Yukichiii X3, moi aussi j’te sauverai s’il t’arrive quelque chose »

*Enfin j’essaierai (a)*

Yukichi ouvrit la boîte, Tsuki regardant par-dessus son épaule. Et là, une autre surprise les attendait. Une vieille clé accompagnée d’un autre morceau de papier, presque identique à l’autre, se trouvait au fond de celle-ci. Tsuki ouvrit de grands yeux ronds. Si c’était la dirlo qui avait fait ça, elle devait être drôlement spéciale. Yukichi déclara qu’ils avaient trouvé la clé de la réserve de chocolat de la directrice en riant, et Tsuki se mit à rire à son tour.

« Ca tombe bien, j’ai un peu faim. Et j’dirais pas grâce – ou à cause- de qui hein ? xp. En tout cas, si c’est la directrice qui a fait tout ça, elle doit être vraiment étrange !! »

Yukichi lut le nouveau petit parchemin. Celui-ci paraissait usé, vieux. Et avant que Tsuki ne puisse poser la moindre question, Yukichi avait collé le petit morceau de papier sous les yeux de Tsuki, lui recommandant vivement de le lire. Et c’est ce qu’elle fit. A haute voix, déchiffrant peu à peu l’écriture soignée qui luisait à la surface du papier. Tsuki fronça les sourcils. Ce n’était pas facile à lire, mais l’écriture lui semblait plutôt féminine. Une raison de plus de croire que la directrice était vraiment unique.

« Bravo. J’espère que vous êtes des personnes de confiance, personne n’a jamais découvert le secret. Mais méfiez vous . . . Même si vous êtes très près du but :: Il vous reste encore bien des choses à découvrir. Cherchez la chose que personne ne pourrait voir dans le foyer, et vous trouverez peut-être enfin ce que vous recherchez. Je ne vous souhaite surtout pas bonne chance. Ca porte malheur. »

Tsuki se pinca la lèvre, songeuse. Décidément sa tournait à l'intrigue de film tout ça. Mais souvenez-vous :: Nous sommes bel et bien dans la réalité. Tsuki baissa la main de Yukichi, qui tenait toujours le parchemin entre ses doigts -près du visage de Tsuki-, afin de voir le visage de celui-ci. Elle lui souria et reprit la parole, tout sourire. « Alors mon Hero, prêt à trouver cette chose que l’on recherche désespérément ? Parc’que moi en tout cas, j’suis pressée. Surtout si c’est du chocolat » Dit-elle en riant, faisant allusion au geste de « Héro » que Yukichi avait eu plus tôt. –elle n’était pas prête de le lâcher avec ça u.U-. « Dis, tu crois qu’on est les prem’S à avoir trouvé tout ça ? Je trouve ça bizarre quand même . . . »

[Uhuh viv'ment la suite <3. GoOd Luuck. Faut encore avoir une idée lumineuse XD Qu'est-ce que personne ne pourrait voir? u_U *fin facon d'parler ><*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Mer 21 Nov - 20:16

[Je viens de relire mon ancien post et j’ai écris « parfait » au lieu de « parfum » T.T J’espère que t’avais compris XD *devrais se relire plus souvent >__>*]

Après tant de suspens, ils avaient enfin découvert ce qui se trouvait dans l’étagère, et ensuite dans cette boîte. En somme, une clé et un papier usagé, qui paraissait donc ancien. On avait vraiment des raisons de se croire dans un film. Ou bien était-ce un jeu de piste mené par un élève un peu plaisantin. Ou encore la directrice qui était décidemment très bizarre… Yukichi savait notamment que ce n’était pas une directrice comme les autres, les bruits courraient là-dessus, mais après tout ce n’était que des rumeurs et il n’avait jamais eut l’occasion de la rencontrer une seule fois en vrai. D’ailleurs, le fait de rencontrer la directrice devait sûrement être de mauvais présage, étant donné que les élèves se rendaient sûrement dans son bureau uniquement dans les cas de renvois, ou de grosses punitions. Il ne savait pas. Peut-être qu’elle participait au contraire activement aux évènements à Ohsaka, en attendant, il ne connaissait pas grand-chose pour l’instant.
Après avoir parlé de réserve de chocolat, Tsuki rappela que son estomac attendait justement son petit repas… En fait, c’était également le cas pour Yukichi, dont le ventre n’avait pas encore gargouillé, mais cela ne saurait tarder.


« Naaan, nan pas la peine de se poser la question hein ! Ca m’arrangerait que ce soit quelque chose à manger son secret, parce que là moi aussi j’ai faim… Ou au moins de l’argent, comme ça je pourrais t’inviter à aller déjeuner en ville après tout ça. » fit-il avec un sourire, plaisantant légèrement, même si cette proposition était finalement sincère. « Remarque, j’ai quand même assez d’argent pour ça… » Puis il lui répondit quant au sujet de la directrice. « J’avais entendu des choses sur la dirlo justement… Apparemment, elle n’est pas comme les autres, et c’est ce qui fait son originalité, mais aussi celle du lycée. Maintenant, je sais pas, je ne l’ai jamais rencontré. Mais vaut mieux une directrice étrange qu’un type ennuyeux. »

Après cette petite conversation bien sympathique, Yukichi se décidait enfin à lire le nouveau papier bien usé, et il sentait même cette petite odeur particulière de renfermé, comme si cela faisait déjà quelques temps qu’il était resté enfermé dans cette étagère. Alors ainsi, personne ne l’aurait découvert jusqu’à maintenant ? C’était tout de même quelque chose de très douteux. Surtout à Ohsaka. Mais bon, peut-être que des parfums artificiels à l’odeur de « renfermé » existaient après tout… Après l’avoir lu, Yukichi faisant les gros yeux, il découvrit le papier aux yeux de Tsuki, la laissant lire à son tour. Un message étrange, mais très curieux. Comme s’ils étaient maintenant tous les deux lancés dans une quête importante et qu’ils ne pouvaient plus faire marche arrière. En tout cas, les deux messages étaient finalement bien destinés à la personne qui les découvrirait… Avec un « bravo », « cherchez la chose… », tous ces messages avaient été écrit auparavant, par une personne qui se doutait que quelqu’un les trouverait. C’était donc bien comme un jeu de piste. Quelle drôle d’idée avait eut le type de faire un labyrinthe pareil. Yukichi se demandait toujours si c’était une blague, ou quelque chose de bien sérieux. D’un côté, il aurait voulu que ce soit vraiment vrai, qu’ils allaient découvrir quelque chose d’incroyable, mais il ne fallait pas trop rêver non plus.
Tsuki reprit alors la parole, le nommant « héros », ce qui le fit sourire et légèrement rire.


« Bien sûr que je suis prêt. Et le chocolat caché nous attends impatiemment je crois. »
Dit-il avec un sourire.
« Ben… on dirait bien qu’on est les premiers. Surtout que ça sent pas le neuf non plus dans cette étagère, comme si elle avait pas été ouverte depuis un certain temps déjà. Mais en même temps, ça me parait trop bizarre pour que cette étagère soit passée inaperçue. C’est peut-être qu’une blague, mais autant s’amuser ! »

Finit-il, levant un bras de victoire en faisant un petit « o » mignon avec sa bouche. Puis il déposa finalement le papier dans la boîte, là où il se trouvait avant. Regardant Tsuki, puis tout le foyer, analysant chaque recoin, plissant les yeux, il se releva légèrement alors qu’il était appuyé contre l’étagère, se tenant maintenant bien droit.

« Le message paraît assez explicite… Je crois qu’il faut chercher dans le foyer. Maintenant, c’est p’tet pas ça. »

Il se baissa, observant sous l’étagère, rien ne s’y trouvait, en profita pour regarder sous le fauteuil sur lequel se trouvait Tsuki, mais aucune trace non plus. Le foyer était une assez grande pièce, qui possédait pas mal de choses. Cela mettrait assez longtemps s’ils devaient chercher partout. Se relevant, quelques mèches lui tombant sur les yeux après être remonté, il regarda Tsuki, et commença à prendre le coussin du fauteuil sur lequel elle était penchée par dessus, la faisant ainsi légèrement bougé, pour la taquiner un peu.

« Allez, allez on cherche la miss, le héros a la flemme de chercher tout le foyer seul. Surtout si rien ne s’y trouve. »

Il observa le coussin, qui apparemment n’avait rien de suspects. Mais peut-être que le mystère se trouvait à l’intérieur… En même temps, il ne voulait pas non plus déchirer le tissu pour savoir ce qui s’y trouvait dedans, surtout s’il n’y avait en fait que du coton… Il aurait vraiment eut l’air bête, et on aurait pu qualifier cet acte de vandalisme.

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 24 Nov - 15:17

Tsuki et Yukichi se trouvaient toujours près du tiroir, qui était enfin ouvert. Il contenait une vieille boîte usagée, une vieille boîte qui contenait une clé rouillée ainsi qu’un vieux papier similaire à celui qui se trouvait au fond du tiroir avec les bracelets. Tsuki venait de faire part de sa faim à son compagnon tout en le taquinant un peu, lui demandant s’il était prêt à continuer. Après tout, il n’en avait peut-être pas envie. Mais celui-ci lui répondit en souriant que la question ne se posait même pas, ajoutant qu’il aurait bien aimé que la chose qu’il recherchaient soit du chocolat, ou alors de l’argent - il aurait pu l’inviter à déjeuner en ville avec ça-. Tsuki souria lorsque Yukichi lui avoua que finalement, il devait avoir assez d’argent pour ça.

« Eh bien . . . Si c’est une invitation j’accepte avec plaisir =D . . . » Répondit Tsuki avant de reparler de la directrice de l’établissement. « Pas comme les autres . . . T’as raison : C’est mieux ça plutôt qu’un vieux gâteux hein x) Au moins, on est sur de pouvoir s’amuser dans ce lycée. Et puis, pour ce qui est de la rencontrer, je pense que ça nous arrivera bien un jour ou l’autre. A mon avis, avec ce qu’on est en train de faire là, on prend des risques non ? . . . M’enfin bon moi ça me dérange pas spécialement. J’aime bien ça . . . Prendre des risques. »

Après cela, Tsuki et Yukichi replacèrent à nouveau leur attention sur le petit mot caché au fond de la boîte. Et ce fut Yukichi qui le lut en premier. Autant vous dire qu’il avait l’air assez étonné. Ce qui fut aussi le cas de la jeune fille lorsqu’il lui tendit le parchemin pour qu’elle le lise à son tour. On aurait tout bonnement pu croire à une mauvaise blague, ou comme les deux ados le soupçonnaient : un simple jeu de leur directrice pas comme les autres. Le simple fait de devoir chercher quelque chose d’invisible aux yeux des autres faisait assez cliché, comme dans les films ou les séries télé. Mais c’était amusant. Tsuki se sentait de plus en plus impliquée dans l’affaire et ne pensa pas une seule seconde à renoncer. Dès le départ, ce petit jeu lui avait plu. Comme si Yukichi et elle étaient destinés à découvrir quelque chose que personn à Ohsaka encore n’avait trouvé jusqu’ici. Pourtant, la jeune fille se demandait pourquoi ils étaient les premiers à le découvrir. Enfin les premiers . . . C’était l’impression qu’avait Tsuki. Un tiroir fermé à double tours, une odeur de renfermé, du papier usé. Un jeu de pistes et des objets . . . Tout portait à croire que jamais personne n’avait osé ouvrir l’étagère. Un sourire étira les lèvres de la jeune fille qui leva les yeux en direction de Yukichi, lui demandant s’il était prêt à trouver ce qu’ils cherchaient. Tsuki, elle, était vraiment enthousiaste, et l’idée que cela puisse être du chocolat la motivait plutôt bien. Son hero ( Sisi Yukichi u_u) lui répondit qu’il était prêt. Evidemment lui aussi avait hâte de trouver la chose inconnue. Oui inconnue, après tout le seul indice qu’ils possédaient était que cette chose qui faisait marcher leur imagination à toute vitesse se trouvait dissimulée quelque part dans le foyer. Yukichi répondit ensuite à la question de Tsuki, il pensait lui aussi qu’ils étaient les premiers à trouver tout ça.

« Moui, t’as raison ça sent pas très bon la dedans. » Déclara Tsuki en plissant le nez tout en fixant le tiroir. En tout cas même si c’est une blague je renoncerai pas ! >.< J’ai trop envie de trouver ce truc. Et t’as pas tort, autant s’amuser ! »

Yukichi avait levé un bras en signe de victoire tout en formant un petit « o » plutôt mignon avec sa bouche et ce petit geste avait eut pour effet de motiver Tsuki. Il était trop kawai ce garçon. La jeune fille se mit à rire pendant que Yukichi replaçait le parchemin dans la boîte, déclarant qu’il fallait fouiller le foyer. Après, ce n’était peut-être pas ça qu’il fallait faire. Mais Yukichi se mit en route, commençant pas examiner sous le fauteuil sur lequel était installée Tsuki. Ca n’avait pas l’air d’être là. Le jeune nippon s’intéressa ensuite au coussin par-dessus lequel était penchée Tsuki. Il la taquina un peu en tirant dessus et l’encouragea à chercher à son tour.

« Yop yop m’sieur mon hero je m’y met ! Faut pas dire que rien ne s’y trouve, je suis sûre qu’on va trouver quelque chose. C’est mon p’tit doigt qui m’le dit >.< »

Tsuki finit par se lever pour fouiller le foyer. Son regard balaya la pièce de long en large, où pouvait-elle bien chercher ? La lampe ? Non, de toute façon la jeune fille était bien trop petite pour pouvoir vérifier si quoi que ce soit était caché là. Sous les fauteuils ? Non plus, Yukichi avait déjà vérifié . . . Près de la table basse ? Ou alors vers la télé ? Tsuki ne savait pas trop. Elle décida d’arrêter de se poser des questions et d’inspecter les moindres recoins qui lui paraissaient suspect dans le foyer. La jeune fille s’accroupi près de la table et ouvrit les tiroirs de celle-ci. A part quelques jeux de cartes et des magazines, pas la moindre trace de chocolat, et encore moins d’autre surprise. Elle jeta ensuite un coup d’œil sous la table, faisant gaffe de ne pas dévoiler ce qu’il y avait sous sa jupe à ce moment là. Mais toujours rien. Tsuki rampait sur le tapis, autant dire que ca devait être plutôt drôle à regarder. Elle souleva les coins de celui-ci mais n’y trouva qu’une grosse couche de poussière qui la fit éternuer. Tsuki passa une main sur son nez –ben oui ça gratte les allergies ><- et se releva.

« Haan tu trouve quelque chose toi ? Parce que moi non T___T »

Tsuki se retrouva nez-à-nez avec une peinture représentant des formes plutôt louches. Et là, elle se dit que si c’était comme dans les films, il y avait peut-être quelque chose derrière l’un des tableaux du foyer. La jeune fille souleva donc le premier tableau. Rien. Il y avait trois oeuvres dans le foyer, et Tsuki espérait bien trouver quelque chose derrière l’un d’eux. Sa curiosité commençait à la dépasser et la jeune nippone était de plus en plus impatiente. Elle s’avança vers le deuxième tableau d’un pas décidé tout en souriant.

« Heroooo j’crois que j’ai une . . . »

Et là l’horreur. Tsuki ne termina pas sa phrase. Elle était en train de soulever le tableau quand elle poussa un hurlement avant de reculer violement, s’asseyant par terre sous le choc. Tout ce qu’elle avait découvert derrière le tableau, c’était une petite bête à huit pattes velues. Autrement dit, une araignée. Elle ferma les yeux tout en tentant de se persuader qu’une tout petite bête ne pouvait rien lui faire. Mais c’était plus fort qu’elle. La jeune fille soupira et ré-ouvrit les yeux. Tripottant nerveusement une mèche de ses cheveux.

« Go . . . gomen si j’t’ai fait peur . . . C’est que . . . »

Tsuki ne continua pas. Elle en avait encore des frissons. Et pourtant, elle adorait la nature. Enfin, toute la nature excepté les araignées. Et les cafards aussi –‘. Tsuki avait horreur de montrer ses faiblesses, elle soupira et finit par ajouter sur un ton pas vraiment convainquant, toujours un peun tremblante.

« J’ai pas peur hein. C’est juste . . . Ca va . . . »


[T'inquiètes pas j'avais compris XD Moi non plus j'me relis pas vraiment -flemme quand tu nous tient ^^'- Sorry d'avoir pris du temps à rép. Mum me harcèle x'D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 15 Déc - 0:15

[Génial ton post *___* J’adore la fin XDD Haan gomen gomen pour mon retard par contre, je redeviens actif dans mes RP heyhey XD]


Finalement, Yukichi entendit avec joie que Tsuki acceptait cette forme d’invitation, d’aller déjeuner après cette histoire assez loufoque. Il n’avait bien sûr pas de mauvaises idées en tête, il trouvait juste sympathique de manger avec la jeune fille qu’il avait rencontrée ce matin là, et qu’il trouvait, aussi bien mignonne et sympa.

« D’accord ! » répondit-il avec un sourire. Il écouta ensuite attentivement ce qu’elle disait sur la directrice. « C’est vrai… Je pense aussi qu’on va même la voir pas mal de fois, si elle se trouve à chaque évènement organisé. Pour ce qui est de l’étagère, peut-être qu’elle n’est même pas au courant. Et puis, si elle est derrière tout ça… tant pis, on se sera fait avoir. » Dit-il avec un rire. « Au point où on en est, autant continuer ! »

Et la découverte de la boîte se fit alors… La papier usagé, le mot. Autant dire que toute cette histoire ne les laissait pas se reposer. D’après ce qu’il était écrit, il était presque clair qu’il fallait que Yukichi et Tsuki se mette à fouiller le foyer. Enfin… le foyer ou peut-être une autre salle ? Cette énigme semblait pourtant bien dire que quelque chose, on ne savait pas quoi, devait être trouvée. Et si finalement, ce n’était pas un blague, mais quelque chose de sérieux, si quelqu’un voulait faire passer un message d’une très grande importance, quelque chose qu’il n’aurait pas pu dire tout simplement en vrai. Un secret révélé uniquement à deux élus, ici en l’occurrence Tsuki et Yukichi.
Bref, les idées du pourquoi de cette étagère pouvaient être nombreuses, mais autant dire que les deux jeunes n’avaient pas trop à se poser la question, cela ne menait à rien, il fallait chercher. Et commencer bien sûr par le foyer, salle dans laquelle ils se trouvaient depuis maintenant à un petit moment.
Après avoir taquiné la jeune fille, elle se leva à son tour, prête à chercher elle aussi, motivée, tout comme lui l’était.


« Ah ben, alors j’ai confiance en ton petit doigt, espérons qu’il ne se trompe pas hein. »

Fit-il avec un sourire, tout en reposant le coussin du canapé. Après cela, il se retourna, examinant une nouvelle fois un peu la salle, salle dont il se dit qu’il passerait sûrement beaucoup de temps ici tout au long de l’année. Il est vrai que le foyer était bien souvent un endroit très apprécié des élèves. En attendant, il se mit à chercher, se baissant parfois, se relevant d’autres fois, regardant un peu partout, sous n’importe quoi, dans des tiroirs, des armoires, tout ce qu’il avait sous la main en gros. Ce petit jeu de piste était assez amusant, mais au bout d’un moment, cela deviendrait certainement lourd. En effet, Yukichi était assez patient, mais avec des limites tout de même. Néanmoins, le fait d’attendre, ou plutôt de chercher, pouvait en quelque sorte augmenter un peu le suspens, ce qui ne lui était pas déplaisant. Yukichi ne disait jamais non à un peu d’action. Il se débrouillait d’ailleurs assez souvent pour se retrouver dans ce genre de situations… chose qui était sûrement dû à sa trop grande imagination. Et avec Tsuki, ce trait de caractère ne faiblissait pas, les deux jeunes lycéens s’étaient en effet mis en tête qu’ils trouveraient du chocolat, ou quelque chose d’extraordinaire. Mais c’était toujours mieux de voir les choses de façon positive. Peut-être qu’ils seraient déçus à la fin, mais au moins ils s’amusaient bien à ce moment présent.
L’éternuement de Tsuki le fit légèrement sursauté, il y avait en effet jusqu’à ce moment aucun bruit dans la salle. Il se retourna vers elle et la vit accroupie sur le tapis, autant avouer que cette position était très.. sexy. (xD) C’est à ce moment là que Yukichi se rendit compte une nouvelle fois à quelle point elle était mignonne, surtout dans les habits qu’elle portait, des habits finalement assez extravagants et hors du commun, mais c’était ça qui faisait son originalité. Bien sûr, il essaya de ne rien faire paraître, c’était juste un constat, il n’avait pas d’arrière pensée, dès le début de leur rencontre, tout s’était passé si naturellement et Yukichi se sentait si bien, qu’il ne pensait finalement pas à autre chose. Il lui dit avec entrain..


« A tes souhaits ! Si ce ne sont pas des souhaits irréalisables tout de même. » Finit-il avec un sourire. Yukichi haussa alors les épaules, pour lui répondre à sa question, alors qu’elle lui demandait si lui-même trouvait quelque chose. « Rien pour l’instant. En même temps, on a pas beaucoup d’indices et on ne sait pas où faut chercher, donc ça peut durer longtemps. »

Fallait-il déjà abandonner pour autant. Pas déjà, tout de même. Ils venaient à peine de commencer, et ils avaient encore du temps devant eux, donc autant continuer. Et puis si jamais ils en avaient marre au bout d’un moment, ils pouvaient toujours s’interrompre et reprendre cela un autre jour. Mais maintenant qu’ils avaient commencés, Yukichi se dit qu’il voudrait absolument connaître ce mystère un jour ou l’autre. Cela ne pouvait pas rester quelque chose de non résolu. Il fallait qu’il sache, ils en savaient trop pour s’arrêter là. Il serait vraiment frustrant de ne pas en savoir plus.
En attendant, il put voir que Tsuki regardait maintenant derrière un tableau et il trouva l’idée fort bonne. Les tableaux. Bien souvent décelant de grands mystères. Enfin, ça, c’est ce qu’on trouvait dans les films. Qu’en était-il dans la réalité. Il n’eut pas le temps d’y réfléchir plus longtemps lorsqu’il entendit le cri de Tsuki. Il tourna tout de suite la tête vers elle, se demandant ce qu’il venait de se passer. Elle s’était à présent reculée du cadre qu’elle venait de découvrir, étant maintenant au sol. Il s’approcha furtivement, lui demandant instinctivement « Ca va ? ». Il fit alors quelques pas vers le tableau, l’examinant juste d’abord, il avait d’abord pensé qu’une main fripée, ou un membre découpé sortait du cadre, mais rien de tout cela ne semblait se montrer à première vue. Il souleva alors légèrement la peinture et aperçut l’araignée qui était posée là, sans bouger. Yukichi ne s’attendait pas à cela, mais il en fut tout de même rassuré. Il put comprendre le cri de Tsuki, il connaissait en effet beaucoup de gens qui ne raffolaient pas ce genre de bestioles. Dans son cas, cela ne lui avait jamais fait ni chaud ni froid. Il remit alors le tableau en place et se tourna vers Tsuki.


« Voilà, laissons-là cachée, elle bougera pas plus comme ça. »

Dit-il avec un sourire chaleureux envers la jeune fille maintenant face à lui, du fait qu’il se soit approché d’elle. Il lui tendit ainsi une main pour qu’elle se relève. Puis elle lui dit qu’elle n’avait pas peur. Ceci n’étant tout de même pas très crédible. Yukichi comprit bien dans quelle situation se trouvait Tsuki, et il hocha la tête, comme pour l’approuver, même s’il se doutait bien qu’elle ne disait pas la vérité. Alors qu’ils ne s’étaient rencontrés que ce matin là, avouer ses faiblesses tout de suite n’était jamais bien voulu, Yukichi pouvait le comprendre, et il ne fit donc pas plus attention à cet évènement.

« C’est peut-être une ruse pour ne pas qu’on fouille trop les tableaux si ça se trouve. L’araignée qui cache bien son jeu, j’vois bien. » Dit-il avec un sourire, toujours très chaleureux, comme pour rassurer Tsuki.

Il restait cependant un dernier tableau. Le premier n’avait rien, le second une araignée, alors que pouvait cacher le troisième. Peut-être le secret. Yukichi s’en approcha ensuite, observant cette toile. C’était le genre de vieilles peintures qui datait maintenant, mais qui faisait plus occidentale qu’autre chose. Ce n’était sûrement pas une peinture japonaise. Deux personnages vêtus de longs habits riches, une ambiance plutôt sombre. Drôle de tableau pour un foyer finalement. Mais il ne fallait pas trop se poser de question, sinon on pouvait s’imaginer nombre de choses, et être déçu à la fin en somme. Ce tableau était notamment le plus grand des trois. Yukichi commença à déposer ses mains sur le cadre, voulant ainsi le faire pivoter légèrement mais il n’y arriva pas. Impossible. Le tableau ne bougeait pas, comme s’il était bien collé au mur de tout son cadre. Il réessaya une fois, en vain.

« Impossible de bouger celui-ci. On ne saura pas ce qu’il se trouve derrière. » Dit-il en tournant la tête vers Tsuki.

Ils avaient déjà pas mal fouillé le foyer, il leur restait ainsi ce tableau, mais qui ne voulait pas bouger d’un centimètre. D’autres éléments peu intéressants se trouvaient dans le foyer, mais peu de choses semblaient pouvoir déceler un quelconque secret. Est-ce que, finalement, ce qu’ils cherchaient se trouvait-il ici. Après tout, l’étagère avait peut-être été déplacée jusqu’ici, ce qui faussait les pistes. Peut-être se trouvait-elle avant dans une autre salle, là où l’enquête aurait été plus fructueuse.

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Mer 19 Déc - 21:32

Tsuki souria à son compagnon de « chasse au trésor » lorsque celui-ci confirma en quelque sorte le fait qu’ils mangeraient ensembles plus tard. Bizarrement, la jeune fille était assez enthousiaste à cette idée. Enfin, bizarrement . . . Avouons qu’il n’y avait rien de bizarre à cela, mais bon. Tsuki se disait simplement qu’avec ça, elle allait faire plus ample connaissance avec le jeune homme et qui sait, peut-être allait-elle l’apprécier encore plus ? Le jeune homme ajouta ensuite en riant qu’au point où ils en étaient, ne pas continuer les recherches seraient stupide. Ils continuèrent donc à chercher l’inimaginable. Du chocolat, des croissant, ou encore le secret d’Ohsaka. Le petit mot dans l’étagère leur était visiblement destiné. A eux, et à tout ceux qui un jour avaient explorés ce tiroir – ce qui selon Tsuki était fort peu probable-. Ils devaient forcément être les premiers. Et en un sens la jeune fille en était plutôt contente. A présent, elle ne se souciait même plus du fait que tout cela soit un piège ou une simple blague, une seule chose comptait à ses yeux :: en savoir plus sur cette chose mystérieuse qu’ils allaient se mettre à chercher.

Tsuki se mit à l’œuvre après que Yukichi l’ai un peu taquiné. Elle cherchait dans les moindres recoins qui lui passaient par la tête. Yukichi lui dit qu’il avait confiance en ce que lui avait dit son petit doigt. Et Tsuki espérait que son petit doigt lui disait juste . . . Et tout à coup, alors qu’elle était a quatre pattes sur le tapis, Tsuki eternua. La jeune fille se redressa quelque peu et se frotta le nez d’un air embêté. Saleté d’allergies. Trop occupée à penser à se remettre au travail, Tsuki ne remarqua même pas qu’elle se trouvait dans une position plutôt tape à l’œil, pour ne pas dire vraiment sexy. Tsuki ne faisait pas exprès, mais il lui arrivait souvent de dire ou de faire des choses qui… Attiraient le regard des autres. Yukichi lui dit quelque chose qui la surpris quelque peu juste après son éternuement. Quelque chose qui la surprenait en bien. Elle sourit à sa réflexion et lui répondit.

« Si mes souhaits étaient réalisables . . . Tout serait différent. M’enfin pour l’instant mon souhait c’est de trouver le trésooor u___U. »

Yukichi avait répondu à la question que lui avait posé Tsuki un peu plus tôt :: Lui non plus ne trouvait rien d’intéressant dans le foyer. Il lui dit qu’étant donné le fait qu’ils n’avaient que très peu d’indices, leur petite chasse au trésor pouvait encore durer un bon bout de temps.

Cette fois-ci, ce fut au tour de Tsuki de prendre une pose Kawai, formant le « V » de la victoire avec ses petit doigts, un grand sourire aux lèvres. « We can do iiit Heroo!! » Hero, c’était décidé, ce serait son surnom. Tsuki aimait bien donner des surnoms aux gens, et quand elle appréciait quelqu’un, il s’en fallait de peu pour qu’elle se raccroche à lui avec un surnom.
Entre temps, la jeune fille s’était relevée. Elle était à présent face à un tableau du foyer. Son idée pouvait paraître étonnante, mais autant essayer. Et puis, pour ouvrir le tiroir, la technique des films avait très bien marché. Alors pourquoi la « chose » que les deux adolescents recherchaient ne se trouverait pas sous un tableau ? Tsuki souleva le premier tout en retenant son souffle, mais malheureusement elle n’y trouva rien. Par contre, à sa grande surprise – et à son grand malheur ><- il y avait bien quelque chose derrière le second tableau. Le seul hic :: Ce n’était vraiment pas ce qu’elle s’attendait à voir ! Pas du tout même. Tsuki avait carrément fait un bond de quelques mètres en se retrouvant face à une araignée. Elle avait horreur de ça. Ses petites bêtes étaient rapides et sournoises. Et moches qui plus est. Bon d’accord, ce n’était pas une raison de ne pas les aimer, mais Tsuki n’arrivait pas. Les araignées l’avaient toujours terrorisée, et ça ne changerait jamais. A présent, la jeune nippone était assise par terre, dans un état de panique qui lui était plutôt inhabituel. Généralement, elle savait se maîtriser, garder pour elle ses peurs et ses faiblesses. Mais ce genre de petite bête velue lui faisait perdre tout ses moyens. Yukichi s’était approché de la jeune fille, son cri l’avait sûrement alerté. Tsuki lui adressa un sourire un peu gêné et tenta –pitoyeusement, avouons-le- de se justifier. Affirmant qu’elle n’avait pas eu peur. Mensonge, elle en tremblait encore de tout ses membres. Quoi qu’il en soit, Yukichi se comporta en vrai gentleman. Il replaça la peinture par-dessus l’araignée et adressa un sourire chaleureux à la jeune fille, lui faisant bien comprendre que l’araignée ne l’embêterait plus. Tsuki ne put s’empêcher de lui rendre son sourire, rassurée. Le jeune nippon lui tendit la main pour l’aider à se relever, et Tsuki la saisit sans hésitation. Une fois relevée, elle replaça une mèche de ses cheveux derrière son oreille et leva la tête en direction du jeune homme.

« Arigato. »

Yukichi plaisanta un peu, ce qui eut pour effet de faire rire Tsuki, qui se sentait à présent totalement tranquille. Plus question de trembler une minute de plus pour une araignée complice d’une ruse. >.< Ahh ça non. La jeune fille suivit Yukichi dans son délire et lui répondit en riant.

« Ahh ouii !! Mais pourquoi la ruse elle tombe sur moii ? T__T Tention Hero, la prochaine ruse elle s’ra pour toi ! Bon, il nous reste un tableauu, espèrons que ce qu’on cherche se trouve dessous. J’te laisse le soulever, hein. »

Tsuki retint sa respiration une fois de plus. Mais le tableau ne bougea pas. Yukichi eut beau s’y prendre à deux fois pour tenter de le déplacer, c’était impossible. Ils ne sauraient jamais ce qui était derrière cette œuvre. Tsuki leva les yeux au ciel et réfléchit quelques instants. Ils avaient pourtant pensé à tout. Et elle n’arrivait pas à voir quels étaient les endroits qu’ils n’avaient pas fouillé. Il lui semblait qu’ils avaient fait le tour du foyer. Mais le mot sur la lettre disait :: « Cherchez la chose que personne ne pourrait voir dans le foyer, et vous trouverez peut-être enfin ce que vous recherchez. ». Tsuki soupira et se laissa à nouveau tomber sur le fauteuil, ignorant son estomac qui se contractait pour lui faire comprendre qu’elle avait faim.

« La chose que personne ne pourrait voir . . . Si personne la voir, comment est-ce que nous on pourrait la trouver ? >__< J’t’avoue que là, j’suis à court d’idée. » avoua Tsuki. « Mais j’suis toujours motivée heiin X3 T’en penses quoi toi, qu’est-ce qu’on fait ? »

[haaan ça faiiit plaisiiir de reeee-RP wiith yOu X3 ça fsait un baaaïï]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Dim 23 Déc - 22:27

Il sourit, après que la jeune Tsuki l’ai remercié de l’avoir aidé à se relever. Il enchaîna ensuite pour détendre l’atmosphère, en lançant une petite phrase humoristique sur l’araignée. Certaines personnes n’étaient pas très friandes de ce genre de remarques, qu’avait l’habitude de faire Yukichi pour relativiser, mais il ne pouvait s’en empêcher. Cela montrait encore plus son petit côté enfantin joueur. Néanmoins, à sa grande joie, Tsuki semblait ne pas le prendre pour un attardé, et puis il faut dire que la situation était assez étrange depuis le départ, donc autant continuer sur cette lancée. Etrange, mais très plaisante pour Yukichi en tout cas.

« Okey, alors je reste sur mes gardes, tous les mauvais coups me sont maintenant destinés.
Oui, je vais voir ça. »

Finit-il en parlant du tableau. Yukichi avait notamment remarqué que Tsuki avait prit l’habitude de le surnommer Hero, chose qui ne lui déplaisait pas, bien au contraire. Il ne voulait pas non plus se sentir supérieur de par ce surnom, mais il voyait plutôt ça comme quelque chose d’amical, de sympathique, que comme un sentiment de supériorité. Même si c’était en fin de compte très flatteur pour lui. Il continua donc sa petite enquête, se dirigeant maintenant vers le dernier tableau, mais là, grand choc… impossible de le pousser ou de le décrocher. C’était pourtant une de leur dernière solution, enfin peut-être n’avaient-ils pas encore tout bien vérifié, mais Yukichi avait tout de même posé pas mal d’espoir en ce dernier tableau. Et voilà qu’il était impossible d’en faire quoi que ce soit avec. En même temps, s’il était si bien accroché, cela voulait peut-être dire quelque chose. Il essaya une nouvelle fois, mais en vain, on voyait bien qu’il ne bougeait pas d’un poil. Tsuki lui fit alors part de ses impressions et il était d’accord avec elle.

« C’est vrai. Je crois qu’on a à peu près tout vérifié. Hmm… Que faire. Je ne sais pas. »

Il se gratta la tête, tout en réfléchissant. Il fallait dire qu’il était toujours aussi décoiffé, en même temps cela ne faisait pas si longtemps qu’il s’était levé, du moins avant d’atterrir au foyer, alors il ne s’était pas vraiment préparé à voir quelqu’un. Il se retourna une fois de plus vers le tableau, une main sous le menton et l’observa alors attentivement. Dessus était représenté une grande salle d’où se déroulait un banquet, avec pleins de gens. Et on voyait au devant une table, avec une nappe blanche, et en dessous, un petit garçon s’y cachant, dévoilant notamment une trappe dans le sol. L’ambiance générale était assez amusante mais révélait un petit côté mystérieux. Et cette trappe… Ce tableau était peut-être finalement bien la solution à leur problème. Etant donné qu’on ne pouvait le déplacer, c’était lui qui révélait où se trouvait la chose. Dans le sol. Ou sous le foyer. Pourtant la phrase disait bien « cherchez dans le foyer ». Il se tourna précipitamment vers Tsuki, comme illuminé par toutes ses idées.

« Une trappe comme l’indique le tableau ! C’est peut-être ça ! »

Dit-il avec entrain, mais il se rendit compte que Tsuki avait déjà vérifié le tapis. Il regarda un peu partout, au sol, mais la moquette semblait tout à fait normale et aucunement suspecte. Il fit ainsi une nouvelle fois le tour de la pièce, examinant chaque mètre carré du sol. Après ça, il leva son regard au plafond, car après tout, la trappe se trouvait peut-être au plafond, nous n’étions plus au bout de nos surprises. Ce nouveau petit espoir naissant finissait par s’estomper, tout comme l’espoir qu’il avait eut pour le dernier tableau. Il était évident qu’aucune trappe ne se trouvait dans le foyer, il ne fallait pas rêver non plus, ils n’étaient que dans un internat. Il se tourna une nouvelle fois vers Tsuki, en haussant les épaules.

« Non, ça a pas l’air d’être ça. »

Dit-il, et on sentait sûrement une note de déception dans sa voie. Voilà qu’ils cherchaient depuis maintenant un petit moment et mine de rien toute cette histoire l’avait légèrement crevé. Déjà qu’il n’était pas bien réveillé au début. Enfin, ça l’avait bien éveillé, mais aussi éveillé sa faim. Il s’assit sur l’accoudoir du canapé, continuant à réfléchir tout de même.

« J’ai du mal à voir ce que ça peut être aussi. Si ça se trouve, on s’est fait avoir par un simple plaisantin. » Il étira légèrement ses deux bras en l’air, tout en laissant son dos se reposer sur le haut du canapé, toujours assis de côté sur l’accoudoir. « D’un côté, c’était bien sympa. Mais on n’est pas plus avancés, même si c’est une blague, j’aimerais bien le savoir, on va pas rester sur notre fin comme ça x3 ! »

[Yaay héhé, ça fait du bien de le continuer *-*]

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Lun 24 Déc - 12:21

Tsuki observait Yukichi tenter de soulever le dernier tableau. Elle se demandait bien ce que le dernier piège pourrait être. Elle se demandait surtout de quoi Yukichi aurait bien pu avoir peur. A le voir comme ça, il lui semblait tellement rassurant qu'elle se demandait même s'il pouvait avoir peur de quoi que ce soit. Mais avoir peur de rien aurait été absurde... Même son frère avait peur de quelque chose.
Tsuki observait toujours Yukichi qui tentait de décoller môssieur le tableau du mur. Elle avait espéré durant quelques secondes que celui-ci dévoilerait quelque chose. Elle avait esperé qu'il bouge. Mais rien, apparement la « chose » n'était pas si facile que ça à trouver.
La jeune fille avait finit par se laisser tomber sur un fauteuil, avouant à Yukichi qu'elle ne savait plus trop quoi faire. A ce moment là, elle était vraiment à court d'idées. Il ne savait pas quoi faire non plus. Après tout, les deux amis avaient tout vérifié -du moins, tout ce qui leur semblait susceptible de cacher quelque chose...-, mais ils n'avaient jamais trouvé quoi que ce soit d'intéressant. La jeune nippone observa Yukichi durant quelques instants, entortillant une mèche de ses cheveux autour de ses doigts. Elle l'observait sans rien dire, tout en réfléchissant. Quelque chose que personne ne pourrait voir... Tsuki avait beau regarder partout, elle ne voyait rien de discret, encore moins quelque chose que personne ne pourrait voir. Et puis, tout à coup, Yukichi eut une idée. Il fit presque sursauter la jeune fille en lui désignant le tableau. Tsuki n'avait pas tilté tout de suite, mais à mieux y regarder elle vit ce que représentait une partie du tableau. C'était un petit garçon caché sous une table, près d'une trappe. Un sourire s'afficha sur son visage et la jeune fille leva instinctivement les yeux au plafond, sachant qu'elle avait déjà vérifié elle-même sous les tapis du foyer. Mais il n'y avait toujours rien. Et Yukichi parut se décourager quelque peu. Il sembalit déçu. Et Tsuki l'était un peu aussi. Que devaient-ils donc faire pour trouver cette chose ? Yukichi n'écartait pas la possibilité que des petits farceurs aient monté cela de toute pièce, et Tsuki semblait tout à fait d'accord avec lui. Mais au fond, elle espérait vraiment que tout était bien réel. Elle observa Yukichi s'étirer et lui répondit.

« Un simple plaisantin... Sincèrement, est-ce que tu as envie d'y croire toi ? Moi, j'espère qu'on trouve vraiment quelque chose. Même si tout mène de plus en plus à croire que ce n'est qu'une blague. » Tsuki releva ses jambes sur le fauteuil et regarda Yukichi d'un air rêveur. « J'suis sûre que toi et moi, on peut l'trouver. »

La jeune fille jeta un dernier coup d'oeil à la pièce et elle finit par se lever d'un bond. Pas question d'abandonner si près du but! Elle tourna autour du canapé ou s'était installé Yukichi d'un air déterminé et lui fit un grand sourire.

« On va faire comme à la télé, très cher Hero. Tout d'abord on ne sait absolument pas ce qu'on cherche, mais une chose est sûre, c'est qu'on meurt d'envie de la trouver. Ensuite, cette *chose* n'est :: ni sous les canapé, ni sous le tapis, ni dans une trappe, et encore moins derrière le tableau. Quoique, il y en a un qui bouge pas... Mystérieux, non ? » Tsuki c'était un peu rapprochée de Yukichi en disant cela, un petit sourire malicieux accroché aux lèvres. « Sincèrement, j'vois toujours pas c'qu'on peut faire >< »

Finalement, sa conclusion n'était vraiment pas triomphante, pas comme dans les films. Tsuki marchait dans le salon à la recherche d'un indice, aussi petit soit-il, qui pourrait leur faire trouver quelque chose. Elle eut un petit rire et souleva un vieux bibelot poussiéreux qui représentait un ange.

« C'est dans ces moments là qu'on se rend compte que les films c'est vraiment du bidon, non ? xD »

Et là, un bruit se fit entendre. Un tremblement. Tsuki ouvrit de grands yeux ronds et son regard se plongea automatiquement dans celui de Yukichi. D'un coup, elle était pleine d'espoir. Et ses yeux, qui refletaient toujours ses émotions, brillaient comme ceux d'une gamine sur le point d'apprendre quelque chose. Le tableau avait définitiveemnt bougé. Et à présent tout ce que l'on voyait, c'était une sorte de coffre. Une trappe incrustée dans le mur. Tsuki s'approcha de l'étagère, saisit la vieille clé rouillée et s'approcha de Yukichi.

« J'retire tout c'que j'ai diiit. Allez, dépêchons nous de l'ouvrir X3 »

Tout ça était quelque peu difficile à croire, mais Tsuki était tellement contente d'avoir enfin trouvé quelque chose qu'elle ne tenait plus en place. Elle avait presque envie de sauter au cou de Yukichi, mais bon ça, elle l'avait déjà fait une fois. Et puis elle ne voulait pas effrayer le jeune homme xD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Mer 26 Déc - 19:13

Yukichi semblait désespéré et complètement à court d’idées. Leur dernier espoir, le tableau, se terminait là. Il s’assit ensuite sur l’accoudoir d’un des canapés, essayant de réfléchir encore, puis abordant la solution que tout cela ne soit l’acte d’un petit plaisantin. Après tout, peut-être n’était-ce que cela, et tout menait à croire que finalement, toute cette histoire n’était qu’une farce. Le foyer ne comportait pas grand-chose de suspects, si ce n’était ce tableau qui ne voulait bouger d’un pouce. Tsuki ne semblait pas convaincue par la raison du plaisantin, enfin, elle espérait plutôt que ce soit autre chose. En effet, cela voudrait que jusqu’à maintenant, ils auraient fait tout ça pour rien, et il fallait dire qu’ils étaient plutôt en position intrigante. La fin devait être plus intéressante et excitante encore. Il l’approuva donc.

« J’espère aussi. On verra bien ! Ne nous décourageons pas. »

S’il avait été moins motivé, il se reprenait maintenant. Après tout, tout ceci n’était peut-être qu’un jeu, mais autant le faire à fond jusqu’au bout. Et puis, qui les empêcherait de s’amuser d’abord ? Tsuki se leva alors, et Yukichi ne put s’empêcher de la suivre du regard, il réfléchissait toujours, mais il n’était pas non plus indifférent au physique de Tsuki, qui tournait maintenant autour du canapé. Qui plus est, elle s’approchait petit à petit. Il ne put s’empêcher d’esquisser un sourire à entendre ses paroles, car on se croyait vraiment dans une série TV où les deux jeunes seraient justement les acteurs principaux.

« Oui, le tableau qui ne bouge est plus suspect que les autres. Peut-être qu’il existe un stratagème pour le faire pivoter, comme un levier ou quelque chose dans le genre ! »

Fit-il alors, se croyant dans un film. (x3) Il se leva à son tour, pendant que Tsuki refaisait un tour de la pièce, et découvrait d’ailleurs un vieil ange poussiéreux.

« C’est clair. Les films ne servent qu’à éveiller notre imagination, et après on se prend pour Ken Watanabe [acteur jap célèbre x3]… »

Mais à peine eut-il finit sa phrase qu’un bruit se fit entendre. Les deux adolescents échangèrent un regard interrogateur, puis Yukichi se tourna vers le tableau, d’où venait le bruit, et put voir que celui-ci venait de bouger, laissant maintenant place à une trappe possédant une serrure. Tout de suite, Tsuki s’empara de la clé et s’approcha, Yukichi en fit de même en la suivant.

« Ca paraît pas croyable. Tu as déclenché un truc ou quelque chose ? »

Lui demanda-t-il, n’en revenant toujours pas. Voilà que l’espoir revenait. Mais comment être sûr que tout cela était bien vrai. Yukichi était maintenant face à la trappe et il osait à peine espérer à une quelconque surprise. Ils allaient peut-être savoir la fin de ce mystère. Du mystère de la directrice, du mystère d’Ohsaka Gakuen. Finalement, ils ne savaient même pas de qui cela pouvait bien provenir. Ni même qu’est-ce que c’était. Une réserve personnelle ? Dans ce cas, n’était-ce pas trop imprudent de découvrir ce fameux secret. Mais ce n’était plus le temps aux questions. Ils étaient face à la conclusion en quelque sorte. Et quoi que ce soit, ils devraient prendre des décisions. Car s’ils découvraient quelque chose de trop personnel, que devraient-ils en faire finalement ? Yukichi n’avait pas pensé à cela, mais l’idée l’effleura à peine, il était maintenant trop enthousiaste.

« Ouii, j’ai hâte de voir ça ! »

Yukichi observa Tsuki, qui détenait la clé, et qui avait donc le « pouvoir » d’ouvrir cette trappe (xD). Il espérait que ce soit quelque chose de grandiose.


[Gomeeeeeen ne j’ai pas pu en écrire plus car dans le RP c’est Tsuki qu’a la clé, donc Yukichi pouvait pas ouvrir, ça laisse encore traîner le suspens x3 Mais tu peux me refiler la responsabilité de l’ouverture si tu l’as veut pas, jme débrouillerais huhu x3 Je ferais une meilleure réponse pour la prochaine huhu ^-^]

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Jeu 27 Déc - 0:58

Tsuki était vraiment motivée. Bon okay, elle doutait quelque peu quand à l’existence d’un secret, ou mieux encore d’un réel trésor, mais l’idée que tout ce qu’elle était en train de vivre avec Yukichi était une grosse plaisanterie ne lui plaisait pas. Pas du tout. Elle voulait trouver quelque chose. Et elle voulait le toruver avec lui. Au fond, elle était comme persuadée qu’avec Yukichi, ils formaient une *équipe de Shock* (X3). Imitant les héros de films, Tsuki se leva rapidement, arpentant la pièce avec un petit air de détective à la recherche d’indices. C’était amusant, vraiment amusant. La jeune fille espérait redonner un peu de courage à Yukichi en faisant cela, et ça avait l’air de marcher. En effet, le jeune homme ne la quittait pas des yeux, affichant un petit air concentré qui lui allait plutôt bien. Tsuki s’approcha de lui et lui fit part de sa théorie un sourire malicieux suspendu aux lèvres. Une fois encore, comme dans les films. Tsuki trouvait ça super, elle n’avait pas l’habitude de se prendre autant au sérieux. Du moins pas comme ça. La jeune nippone était toujours très sûre d’elle et ne se gênait jamais de le montrer, mais là, elle se sentait comme l’un des personnages principal d’une intrigue très intéressante. Elle se sentait presque *importante*. Et ce n’était pas si mal que ça... Yukichi lui répondit avec un sourire qu’il était d’accord avec elle. Le tableau finirait peut-être par bouger d’une manière ou d’une autre.

« Bien vu inspecteur. Je pense qu’avec un partenaire comme vous nous n’pouvons que triompher. N’est-il pas ? :p »

Tsuki avait répondu comme dans les vieux films d’actions– plutôt kitch xD -, se prenant pour un détective quelconque. Elle se mit ensuite à rire, réalisant que les films de ce genre étaient vraiment fait pour « augmenter l’audimat » et elle continua de détailler la pièce.

Soudain, son attention fut attirée par un petit objet poussiéreux qui se trouvait sur un meuble. Un ange. La jeune nippone n’aurait jamais cru qu’en un seul geste elle aurait découvert quoi que ce soit. Et pourtant, ce fut le cas. La jeune fille souleva instinctivement l’Ange, sans se douter que ce qu’elle était en train de faire allait amener à la découverte du *trésor*. Elle déclara ensuite que les films étaient vraiment bidon, et Yukichi acquiesca. Puis, un bruit se fit entendre. Elle qui venait de dire que les films étaient bidons, ils ne l’étaient pas tant que ça. Le premier réflexe de la jeune fille fut de regarder en direction du tableau. Et là, Suurpriiiise. Une trappe. Et une serrure. Tsuki couru s’emparer de la clé restée au fond de l’étagère et s’approcha du tableau, suivie de près par Yukichi. Ils avaient enfin trouvé. Yukichi paraissait étonné et lui demanda comment elle avait fait ça, Tsuki se contenta de hausser les épaules.

« Je sais pas. J’ai juste tiré sur ce vieux truc ! »

Tsuki designa l’ange qu’elle tenait toujours dans sa main droite et contempla ce que le tableau venait de dévoiler. Une trappe. C’était incroyable. Et pourtant, c’était là sous leurs yeux. La jeune fille se dit que la personne qui avait mit tout cela en place devait être drôlement tordue. Mais cette idée ne l’occupa pas plus que ça. Elle redoutait ce qu’ils allaient découvrir au fond de cette trappe. Yukichi attendait que Tsuki se décide à ouvrir la trappe. Et après un court instant d’hésitation, Tsuki serra la clé entre ses doigts, compta jusqu’à trois, et l’enfila d’un coup dans la serrure. Et hop, en un tour de clé tout était fini. La trappe était ouverte. Tsuki était tout excitée à l’idée de découvrir ce qui se trouvait à l’intérieur. Et elle ne fut pas déçue, étonnée peut-être mais pas déçue. La trappe était profonde, et poussiéreuse. Mais quelques petits objets étaient posé là. Tsuki n’osa pas tout de suite s’en emparer. Comme si ces choses étaient fragiles… Il y avait tout d’abord un morceau de papier, identique à ceux que les deux adolescents avaient vu auparavant. Et puis, Tsuki aperçut une petite boite. Elle était différente de celle qui se trouvait au fond de l’étagère. Elle était beaucoup plus jolie. La jeune fille s’empara d’abord du mot et le lut à haute voix.

« Eh bien bravo. Si vous êtes arrivés jusque là, c’est que vous êtes bien plus malins que la plupart des autres étudiants ici. La plupart d’entre vous ne s’interessent absolument pas à ce qui les entourent. Vous êtes la preuve du contraire. Mais ce petit jeu aurait bien pu vous conduire à un piège. Méfiez vous tout de même, car Ohsaka renferme bien des secrets… Enfin, trêve de bavardage. Pour vous récompenser, je vous laisse la boîte à musique et les bracelets. Ce sont des objets très intéressants. Surtout les bracelets. Ils sont magiques. Ils sont comme un lien et vous porterons bonheur quoi qu’il arrive. Surtout… » Tsuki s’arrêta quelques instants, un peu surprise - et gênée-, Puis elle reprit sa lecture. « Surtout si vous êtes en couple.

Sur ce, Je pense vous voir bientôt dans mon bureau, petits curieux ! – La directrice. » Tsuki marqua une pause. C’était vraiment étrange.

« Je l’savais ! Cette directrice est bizarre ! » La jeune fille eut un petit rire et replongea la main dans la trappe pour en sortir la boîte. « Voyons un peu ça. »

Tsuki ouvrit la boîte et vit une petite figurine à l’intérieur. Un miroir et quelques compartiments. C’était une boîte à musique. Tsuki se dépêcha de remonter le petit truc pour la mettre en marche, et alors que la figurine se mettait a tourner sur elle-même, une musique pour le moins étrange se fit entendre. La jeune fille releva les yeux vers Yukichi et se mit à rire. Vraiment bizarre tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Jeu 27 Déc - 1:34

Les deux jeunes avaient repris espoir, comme quoi il en fallait peu pour les motiver, surtout Yukichi. Tant qu’il pouvait y avoir de l’action, il était toujours au rendez-vous de toute façon. Tsuki lui fit alors une remarque digne des grands inspecteurs, en parlant du tableau qui ne bougeait pas. Elle lui dit notamment qu’avec lui, ils ne pouvaient que triompher. Yukichi s’amusa donc à répondre, en prenant une voix différente de la sienne.

« Elémentaire mon cher Watson. Vous faîtes aussi la force de notre duo, voyons. Tout le mérite ne revient pas qu’à ma seule personne. »

Autant dire qu’il prenait plaisir à jouer ce petit rôle. La situation était assez comique et il ne put s’empêcher de sourire après cela.
Et c’est à ce moment que Tsuki toucha cet ange si mystérieux, qui déclencha justement le stratagème, faisant ainsi légèrement bouger le tableau. Yukichi ne fit d’ailleurs pas tout de suite le rapprochement, son esprit était bien lent ce matin décidemment (xD). Et alors que Tsuki se précipitait vers la trappe maintenant découverte, lui n’en revenait toujours et il lui demanda si elle avait fait quelque chose de particulier. La jeune fille lui répondit que ce devait sûrement être cet ange. Et Yukichi se tapa le front avec sa main.


« Ah ben oui ! J’avais pas fait le rapprochement, gomen. »

Il ne savait pas trop pourquoi il s’excusait, mais il passait bien inaperçu maintenant, à faire l’andouille. Enfin, heureusement, cette trappe qui s’affichait devant eux attirait plus l’attention. Ce fut Tsuki qui eut l’honneur de l’ouvrir, après avoir laissé quelques secondes de suspens intense. Ils allaient enfin découvrir le grand mystère d’Ohsaka, ou alors la simple plaisanterie d’un lycéen banal. Et, à la plus grande joie de Yukichi, il put apercevoir plusieurs choses. Un mot et une boîte. Tsuki s’empressa de lire le mot, qu’écouta attentivement le jeune lycéen. Un mot assez intéressant et mystérieux à la fois. Ca donnait envie de continuer tout ça. Et finalement, ce qu’ils avaient trouvés leur était donné. Les bracelets… qui portaient bonheur. Et la signature. De la directrice. Etait-ce une blague. La directrice n’était finalement pas comme les autres, mais c’est ce qui plaisait aux élèves après tout. Voilà qu’ils avaient enfin le petit trésor de cette femme qui avait le contrôle de tout l’établissement. Mais que représentaient donc tous ces objets ?
Yukichi ne put s’empêcher d’approuver Tsuki.


« Elle est même plus que bizarre, elle est folle ! Mais c’est tant mieux, on ne risque pas de s’ennuyer au moins. »

Finit-il avec un sourire. Puis il observa faire sa jeune camarade, qui fit découvrir à leurs yeux une boîte à musique. C’était ce genre de vieille boîte à musique, qui faisait des musiques si particulières. Celle qui était maintenant jouée était assez étrange d’ailleurs, d’un côté apaisante, mais d’un côté stressante. Un peu surpris, le jeune garçon rit en même temps que Tsuki. Vu que cette dernière tenait en main la boîte et l’ange, Yukichi prit lui-même le soin de refermer la trappe et essayer de remettre le tableau. Mais il ne bougeait toujours pas, maintenant en décalage par rapport au mur. Il fallait peut-être replacer l’ange où il était à la base.

« Décidemment ce tableau n’en fait qu’à sa tête. »

Il se dirigea ensuite vers le canapé situé juste à côté de la première étagère, celle où se trouvaient les bracelets et le mot. Il s’assit sur l’accoudoir une fois de plus et les regarda, puis tourna son regard vers Tsuki.

« Nous avons réussi notre mission, inspecteur. Et nous avons gagné un allé simple vers le bureau de la directrice. »

Dit-il avec un sourire. D’un côté, il se demandait ce qu’elle allait leur dire. Si elle était si bizarre que cela, elle pouvait très bien après cela, les enfermer dans les sous-sols de l’école. Il fallait s’attendre à tout maintenant.

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Jeu 27 Déc - 17:08

Tsuki eut un petit rire en voyant que Yukichi entrait dans son jeu, lui répondant à son tour comme dans une vieille série TV. La jeune fille avait ensuite déniché le petit Ange... Autant dire qu'elle était surprise, et qu'elle éprouvait l'envie d'ouvrir cette trappe le plus rapidement possible. Mais d'un autre côté, elle redoutait ce qu'ils trouveraient à l'intérieur. Et elle redoutait aussi la fin de tout ça. C'était divertissant. Une fois décidée à ouvrir la trappe, Tsuki fut quelque peu étonnée de voir ce qui s'y trouvait. Un autre mot. Et une autre boîte. Tsuki commença par lire le mot à haute voix. Et là, elle ne fut pas si étonnée que ça. Yukichi et elle se doutaient depuis le départ que tout cela était un jeu de la directrice. Ce n’était donc pas vraiment une surprise. Mais Tsuki pensait que cette dirlo était carrément très étrange. Yukichi lui, affirma qu’elle était sûrement folle. Tsuki eut un petit rire et approuva.

« Oui XD On s’amusera un peu u_U »

Tsuki tenait a présent la boîte à musique entre ses mains. La musique qui s’élevait celle-ci était assez spéciale, et la jeune nippone n’arrivait pas à déterminer si elle était apaisante ou stressante. Pendant ce temps, Yukichi referma la trappe et tenta ensuite de replacer le tableau à sa place. Mais une fois de plus celui-ci ne bougea pas d’un pouce. Tsuki baissa alors les yeux vers le petit Ange. Peut-être devait-elle le reposer là où elle l’avait trouvé…

« Effectivement. Attends, j’vais tenter quelque chose. »

Tsuki s’avença vers le meuble sur lequel elle avait prit l’ange. Une marque se trouvait là, comme un contour de poussière. Tsuki posa délicatement l’ange sur le coin non poussiéreux et elle se retourna vers Yukichi. Le tableau venait de trembler à nouveau, masquant la trappe.

« Félicitation inspecteur Hero x3 Maintenant, on doit se préparer mentalement à voir la folle de cette école. Même pas peur ! x) » Tsuki s’approcha de lui et lui fit un grand sourire. « Allez, Tapes làà x) On a réussi !! »

Difficile à croire. Et pourtant si. Leur petites recherches étaient bel et bien finies. Tsuki ne redoutait même pas la rencontre avec la directrice. A vrai dire, elle avait l’habitude de rencontrer les dirlos. La jeune nippone était une vraie petite délinquante. Ca ne se voyait pas, mais c’était bel et bien le cas. Tsuki s’approcha de l’étagère où tout avait commencé. Elle observa quelques instants la boîte toujours ouverte, et les bracelets. Depuis le début, Tsuki les trouvait magnifiques. Et là, elle se décida à les saisir entre ses doigts. Elle les observa quelques instants et se tourna ensuite vers Yukichi.

« Tu penses qu’ils portent vraiment chance ?... »

La jeune fille en prit un des deux et l’enfila à son poignet. Elle s’avança ensuite vers Yukichi et lui tendit le deuxième.

« Tiens, il est à toi =] . Maintenant, il ne nous reste plus qu’à fermer l’étagère et, ni vu ni connu. On garde la boîte et la clef. Juste au cas où. Et... Tu m'dois un p'tit déj Herooo xp »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koizumi Yukichi

avatar

Nombre de messages : 908
Age : 29
Âge du perso : 17 ans
Dortoir n° : 2 {Sport ~ Natation}
Chambre : 2-04
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Deux
Côté coeur:
Humeur: Nyappyyy x3

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 29 Déc - 13:47

Yukichi n’arrivait pas, une nouvelle fois, à bouger ce tableau, qui était décidemment bien coriace avec lui. Mais Tsuki lui dit qu’elle avait une idée, et le jeune garçon se doutait bien de ce qu’elle voulait faire, pensant certainement la même chose qu’elle. Et en effet, elle alla reposer cette petite statuette représentant un ange là où elle l’avait trouvé, c’était bien ce qu’avait pensé Yukichi. Tout de suite, le tableau se remit à sa place habituelle, comme si rien de tout cela ne s’était passé. Toute cette histoire paraissait bien étrange finalement, et il se dit qu’ils seraient les seuls à savoir ce petit secret. D’un côté c’était passionnant, mais d’un autre, un peu effrayant.
Néanmoins, leur mission était finalement accomplie (x3). Tsuki le félicita, et Yukichi releva son pouce, en esquissant un grand sourire.


« Bravo à toi miss. Après ce qu’on vient de faire, après ce grand exploit… » dit-il avec une voix légèrement exagérée. « La directrice ne peut plus rien contre nous ! »

Il sourit, puis comme Tsuki s’approchait de lui et lui disait « tapes là », il fit donc ce geste de victoire en lui tapant dans la main, toujours avec son sourire.

« On est les meilleurs, ce secret nous était destiné dès le départ. »

Dit-il pour plaisanter un peu. Tout semblait se terminer ainsi, mais Yukichi n’oublierait pas cette petite aventure de si tôt. Finalement, ils avaient passés un bon moment au foyer, mais tout était passé si vite pour le jeune garçon. Voilà qu’il ne voulait plus partir maintenant. Surtout s’ils devaient aller en cours après. Avant cela, ils restaient tout de même quelques petites choses. Notamment les bracelets. Yukichi s’approcha alors de l’étagère où se trouvait déjà Tsuki. Elle lui posa alors une question, demandant si lui pensait que les bracelets portaient vraiment chance.

« Après ce qu’il vient de se passer, je serais tenté de dire que c’est vrai. On n’est plus au bout de nos surprises. Et puis c’est mieux de croire ça, non ? »

Il prit ensuite le deuxième bracelet que lui tendait Tsuki, tout la remerciant. C’était un bracelet en perle de bois colorés, qui pouvait donc très bien aller aux garçons aussi. Il le mit à son poignet, et d’un certain côté, il avait l’impression que ces deux bracelets les liaient tous les deux, enfin, leur laissaient un point en commun.
Tsuki reparla ensuite de ce petit déj qu’ils avaient prévu et Yukichi esquissa un sourire.

« Bien sûr, je n’ai pas oublié ! Allons déjeuneeeer ! »

Yukichi prit le soin de fermer le tiroir de l’étagère. Il ne restait plus qu’à Tsuki de la fermer à clé, vu que c’était elle qui la détenait. Tout était maintenant en ordre. Le tableau avait reprit sa position initiale, l’étagère semblait tout à fait normale, et plus du tout un objet suspect. Il restait les deux mots qu’ils avaient découverts. Yukichi garda le premier, celui découvert dans l’étagère, et puis c’était Tsuki qui avait l’autre, celui de la trappe. Cela leur laisserait un petit souvenir de cette histoire, avec les bracelets et la boîte à musique. Ils étaient maintenant fins prêts pour passer à autre chose, ici en l’occurrence, un bon petit déjeuner. Yukichi commença à faire quelques pas vers la sortie, puis il se tourna avant vers Tsuki, avec un sourire.

« On va déjeuner en ville, ne ? C’est plus sympa, il fait beau. Et puis c’est moi qui t’invite donc. »

En ce beau mois d’avril le temps était en effet idéal. Il faisait peut-être un peu frais le matin, mais Yukichi n’avait qu’à enfiler un sweat. Rien ne les empêchaient, Tsuki et lui de d’abord passer à leurs chambres pour se prendre un pull en plus. Arrivé à la porte du foyer, il proposa donc.

« Par contre, faut peut-être qu’on aille se chercher un pull, ou un haut plus chaud, parce qu’il fait assez frais le matin. Ce serait bête d’attraper froid maintenant, n’est-ce pas ? ^_^ »

_________________


Pouvoir à Tic et Tac >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumiya Tsuki

avatar

Nombre de messages : 526
Age : 27
Âge du perso : 17 bidùles
Dortoir n° : 3 {♪}
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Quatre
Côté coeur: à gauche ?
Humeur: NYAPPY !

MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   Sam 29 Déc - 15:30

Tsuki avait finalement remis l'ange à sa place et tout était rentré dans l'ordre. Ca lui faisait presque bizarre de se dire qu'à présent le foyer était redevenu tel qu'il était lorsqu'elle était arrivée ce matin, enfin aux yeux des autres. Pour elle, il resterait chargé de souvenirs. La jeune nippone n'était pas du genre à oublier si facilement une telle aventure! Sans compter le fait qu'elle s'était vraiment bien amusée.Yukichi la felicita à son tour, levant le pouce avec un grand sourire tout en ajoutant que la directrice ne pouvait plus rien contre eux après ça. La jeune nippone ne put se retenir de sourire à son tour, alors que Yukichi tapait dans la main qu'elle lui avait tendue. Yukichi fit une reflexion qui eut le don de faire sourire Tsuki. Oui ils étaient les meilleurs. Et oui, ils étaient sûrement destinés à découvrir ça tout les deux dès le départ. Cette idée plaisait bien à Tsuki.

« Uep uep <3 On peut être fier. »

Tsuki n'ajouta rien d'autre. Mais elle savait pertinement qu'au fond, c'était sûrement le destin qui leur avait fait découvrir tout cela ensemble. Et dire que d'habitude, quand elle rencontrait quelqu'un -et surtout dans de telle circonstances- elle se montrait un peu moins familière. Peut-être que ça aussi, c'était le destin. Entre temps, Tsuki avait pris les bracelets porte bonheur et en avait mis un à son poignet avant de refermer l'étagère à clé. Elle trouvait ça vraiment joli. Et bien qu'il soit peut-être un peu grand au départ, la jeune fille eut l'impression qu'il s'ajustait petit à petit et elle se promit de ne jamais le quitter. Elle demanda à Yukichi s'il pensait qu'ils portaient chance, et celui-ci lui répondit positivement en s'approchant d'elle. Lui aussi avait enfilé le bracelet. Et maintenant, ils portaient le même.

« Oui, et puis on verra bien s'ils portent vraiment chance. »

Tsuki adressa un grand sourire à Yukichi, avant de lui rapeller qu'il lui devait un p'tit déj'. Yukichi lui répondit avec enthousisame qu'il n'avait pas oublié et lui proposa d'aller en ville pour profiter du beau temps. Tsuki aquiesca.

« Pas de problème. Je préfère ça aussi. Et puis, comme tu dis c'est toi qui invites alors j'te suis! »

Tsuki jeta un dernier coup d'oeil autour d'elle, détaillant le foyer. Ils n'aveitn rien oublié. La jeune fille tenait la boîte à musique dans une de ses mains. Elle l'ouvrit et y déposa gentiment la clé et les petits mots avant de la refermer. La jeune fille suivit Yukichi jusqu'à la porte du foyer et celui-ci proposa quelque chose auquel elle n'avait même pas pensé. Se changer. Evidemment en avril, il ne faisait pas super chaud le matin. Et Tsuki souria en pensant à ce que son grand frère lui disait toujours :: * En avril, ne te découvres pas d'un fil*. Ca l'avait toujours fait rire, allez savoir pourquoi. Mais au fond, elle avait toujours suivit ses conseils. Tsuki obseerva sa tenue, puis celle de Yukichi. Ni l'un ni l'autre n'était habillé correctement pour sortir du bâtiment. Il portait un t-shirt vert (<3 xD) et elle n'était pas mieux habillée. Elle hocha donc la tête et dit à Yukichi qu'elle était d'accord.

« T'as raison. J'y avais même pas pensé. En plus, ce serait bien de déposer la boîte aussi. ^-^ On se retrouve quelque part ? Ou bien on y va ensembles ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tiite pause [Yukichii - en toute légalité u.U]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» La pause Olympique
» Petite pause...
» moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd
» Toute la musique que j'aime...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ohsaka Gakuen :: Hors-jeux :: Corbeille :: Anciens RPs - V1-
Sauter vers: