Ohsaka Gakuen


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Car les pleurs cachent une tristesse... [Suite]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Car les pleurs cachent une tristesse... [Suite]   Mer 2 Jan - 17:50

Junya avait finalement réussit à retrouver l'infirmerie. Tout sans en épargnant de préciser qu'il avait emprunté nombreux détours pour être bien certain qu'il ne croiserait personne. Rajoutons également un peu plus de temps pour trouver cette fameuse salle que l'on apellait infirmerie. Il déposa donc Miyuki sur l'un des lits après avoir vérifié qu'ilas étaient seuls, s'effondrant ensuite sur l'une des chaises. Après ce genre de course, il méritait bien de se reposer un peu...

Mais ensuite, que devait-il faire? Il n'y avait donc aucune jolie infirmière pour s'occuper des élèves dans ce genre de situation? Dans quel genre d'école se trouvait-il... Junya fixa Miyuki, espérant sans doute que cette dernière reprenne connaissance par elle-même et qu'elle aille ainsi beaucoup mieux. Mais non, elle restait obstinément immobile. Junya fouilla donc la pièce du regard, bien qu'il ne connaissait absoluement rien dans ce domaine. Il n'avait jamais fait un bandage de sa vie... Mais ce ne serait pas nécessaire cette fois. Mettre peut-être un peu d'eau sur le visage? De l'eau froide évidemment, ce serait bien dommage de la brûler avec de l'eau trop chaude et elle ne reprendrait sans doute pas conscience. Il chercha donc un linge ou quelque chose du genre, et une fois celui-ci humide et froid, le posa sur le frond de la jeune fille, le déplaçant quelque fois.

Espérant qu'elle ne mette pas trop de temps pour reprendre conscience et qu'il n'y ai aucune trace de sang. Si c'était le cas, la pauvre Miyuki n'avait pas de chance d'avoir Junya comme infirmier.
Revenir en haut Aller en bas
Takashi Miyuki

avatar

Nombre de messages : 849
Age : 27
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Trois
Côté coeur: Qui sait..
Humeur: Happy

MessageSujet: Re: Car les pleurs cachent une tristesse... [Suite]   Mer 2 Jan - 18:39

Bon comment dire. Les gens réagissent tous différemment quant ils font un malaise, c'est un fait ça. Miyuki elle se sentait complètement isolée du monde de maintenant, comme ci aussi elle était dans une autre dimension. Mais ce qu'elle aimait dans ça c'est qu'elle pouvait réfléchir tranquillement. Comme à tout ce qui venait de se passer avant. Elle irait demander son pardon à son frère, pour ne pas lui avoir signaler tous les problèmes qu'elle avait eu la veille et aussi son escapade nocturne. Et bien sur elle allait dire à Sai de ne pas chercher la merde en allant voir Junya, de toute façon elle ne pensait pas qu'il sache qui il était. Il savait juste que c'était un jeune homme du dortoir numéro 3 et rien d'autres. Mais si un jour Miyu traînait avec lui ? Saito saurait donc qui il est. Pourquoi d'abord la jeune asiatique passerait du temps avec Junya ? C'est pas une révélation ça ? C'est vrai que la veille même elle s'était dit que c'était juste lors d'une soirée et qu'elle ne voulait rien savoir sur l'homme à qui elle s'était donnée. Mais à présent, vu qu'elle l'avait recroisé, elle savait qu'ils se verraient de temps en temps comme ça dans un couloir, dans un lieu n'importe lequel. Alors elle avait peut être envie de connaître plus le Junya de l'intérieur, que de l'extérieur qu'elle connaissait déjà bien... (xD) Pendant qu'elle se compliquait la vie à penser à tout ça, elle sentit une douleur à la tête et aux genoux. Elle voulut ré ouvrir les yeux mais elle n'y parvint pas, elle essaya de se calmer. Peu à peu cela marchait. Malgré qu'elle sente un truc bizarre au creux de l'estomac. Elle arriva enfin à ouvrir ses yeux doucement. Quand elle reprit connaissance, elle mit un peu de temps avant de tout comprendre. Elle était allongée sur quelque chose, dans une salle plutôt sombre. Elle avait aussi quelque chose sur le front qui était humide. Elle se leva un peu en posant sa main sur le tissu, et regarda un peu partout. Miyu était dans l'infirmerie, qui semblait déserte. Mais elle n'était pas déserte, il y avait Junya qui était à côté d'elle, assis sur une petite chaise. Il ne semblait pas la regarder pour le moment, et elle n'avait pas fait de bruits de toute façon pour l'avertir de son "retour".

Junya ...

Elle fut elle même surprise de la voix qu'elle avait. On la sentait faible, et elle avait été dite comme dans un murmure. Elle attendit quelques instants avant qu'il pose ses yeux sur elle à nouveau. En attendait elle sentit son corps lui faire à nouveau mal. Oui il faut bien le temps que la douleur monte au cerveau. Elle comprit alors qu'il avait du la porter jusqu'à l'infirmerie. Et aussi qu'il lui avait mis ce tissu sur le visage, ce qui pendant deux secondes la fit craquer carrément XD... Pas qu'elle pensait que Junya l'aurait laissé par terre, mais elle était "touchée" de ses actes de la part du garçon. Sa main droite quitta son front pour aller toucher son coude gauche qui lui faisait mal. Le haut qu'elle portait ne l'arrangeait guère car c'était le genre de tissu à manches mi longues, moulant, qu'on ne peut pas relever sans enlever le haut complètement.

Si c'est toi, désolée de t'avoir fait faire tout ça.
J'aurai du faire un peu plus attention à ma santé.


Mmm elle mordit légèrement sa lèvre inférieur pour ne pas avoir de nouveaux des larmes montant aux yeux. Elle n'avait pas envie qu'il la prenne pour je ne sais quoi si ce n'était pas encore le cas. Comme quoi les envies par rapport aux autres changent constamment. La veille elle s'en fichait de mal paraitre à ses yeux, à présent c'était un peu le contraire. On est un peu tous comme ça, quant on est ammené à rencontrer la personne en question souvent. Puis Miyu repensa à ce qu'ils avaient dit juste avant l'évanouissement, quand Junya était énervé. Il fallait qu'elle arrange tout ça.

Je vais aller reparler à mon frère de ce qui s'est passé.
Et il ira certainement arranger tout ça avec les mecs en question.


[Junya, j'ai une idée n_n]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newmoon.forumactif.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Car les pleurs cachent une tristesse... [Suite]   Ven 4 Jan - 7:54

[Ça m'étonne pas. XD]

Junya, perdue dans ses pensées après avoir laissé Miyuki inerte sur l'un des lits de l'infirmerie, sursauta brusquement en entendant la voix de cette dernière. Il était justement en train de se demander ce qu'il ferait si jamais celle-ci ne reprennait pas rapidement conscience. Et maintenant il allait faire attention. Miyuki égale ennuis. Il se passait toujorus quelque chose lorsqu'elle était là, à croire que la malchance accompagnait la jeune fille. Cette dernière attendit un moment avant de rajouter autre chose que son nom, son réveil semblant étrangement pénible. Normal, la chute lui avait sans doute fait terriblement mal. Mais évidemment, ce ne serait pas arrivé si elle... Qu'avait-elle fait justement pour perdre ainsi conscience? Junya l'ignorait, il ne l'avait pas suivie toute la journée, mais ces paroles laissaient croire qu'elle avait du se négliger cette journée-là. Junya fronça légèrement les sourcils, prenant une drôle de moue.

'Si ça te mettait dans un tel état ce qui s'est passé, il fallait le préciser avant.'

Étrangement, malgré ce bref moment d'inconscience, Miyuki semblait se rapeller avec facilité leur conversation. Et ses paroles affectèrent également son ego masculin. Qu'est-ce que son frère avait à voir avec tout ça? Ce n'était pas lui qui avait passé la nuit avec sa soeur non plus et que l'on avait surprit. Bref, Junya étant enfant unique, il ne pouvait comprendre.

'C'est pas à lui de faire ça?'

Junya lui même ignorait s'il s'agissait d'une affirmation ou d'une question, il n'appréciait tout simplement pas cette situation. Il se leva finalement de la chaise sur laquelle il était si inconfortablement installé, regardant en direction de la porte, comme si quelqu'un pouvait s'y tenir.

'Dit lui de ne s'occuper de rien, c'est à moi non?'
Revenir en haut Aller en bas
Takashi Miyuki

avatar

Nombre de messages : 849
Age : 27
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Trois
Côté coeur: Qui sait..
Humeur: Happy

MessageSujet: Re: Car les pleurs cachent une tristesse... [Suite]   Ven 4 Jan - 14:23

['Miyuki égale ennuis', super Junya dis donc u.u]

Miyuki regardait le jeune homme. Lui aussi d'ailleurs, en fronçant juste un peu les sourcils. Rien qu'à sa première phrase, la jeune fille comprit qu'il ne pouvait pas savoir ce qui lui avait fait faire un malaise. Voilà pourquoi il croyait que c'était toute cette histoire ridicule qui l'avait fait réagir ainsi, si faiblement. En réalité c'était autre chose, mais Miyu n'avait pas envie de faire part de ses petites privations alimentaires ou encore de son état de fatigue par rapport à la soirée de la veille. La jeune fille enleva ses jambes du lit pour les laisser tomber dans le vide, en les régardant pendant un instant sans répondre au jeune homme. Elle ne savait quoi lui dire de toute façon, il semblait encore agaçé contre elle, ou alors contre tout. Miyuki pouvait imaginer que tout ça était une première pour Junya, dans ce cas elle pouvait comprendre ses réactions. Puis la jeune Miyu évoqua le fait d'aller voir son frère et de lui reparler de tout ça ainsi que d'arranger les choses avec les deux autres mecs. En faite elle avait surtout envie d'expliquer à Saito que ce n'était pas grave, qu'il devait arrêté de lui en vouloir pour une escapade de ce genre, et surtout... qu'il ne fasse rien à Junya. Pas qu'elle se préoccupait de lui. Enfin pas spécialement. Miyuki avait encore du mal à se préoccuper des autres, et puis elle savait d'une certaine façon que le jeune homme ne la prenait pas trop sérieux.

Pour lui elle devait être juste une idiote d'un soir et rien d'autres. Bien qu'elle ne soit pas ça, elle vaut mieux. Bref, Miyuki ne voulait pas voir les deux jeunes, se voir elle même, dans une situation encore plus embarassante que celle ci. Et puis Junya l'avait tant aidé, qu'elle se sentirait mal si quelque chose de mauvais arrivait. Quant elle entendit les paroles du jeune homme signalant que c'était à son frère de s'occuper des deux gars, Miyuki leva les yeux vers lui et haussa les épaules en guise de 'je ne sais pas'. C'est vrai c'était Saito qui en avait entendu parlé par les deux élèves, sans lui, Junya et elle n'auraient jamais su... Enfin peut être auraient ils entendu parlé de ça dans la bouche d'autres personnes encore ? Personne ne savait réellement ce qui se serait passé autrement. Miyuki observa Junya se lever de la chaise à côté de son lit et fixer la porte. A quoi pensait il ? La jeune fille fut surprise de l'entendre dire que c'était à lui de s'occuper de cette histoire. Enfin le "non" relevé vers la fin signifiait aussi qu'elle devait l'affirmer ou pas. Elle ne savait pas trop quoi répondre à nouveau. Junya ne connaissait même pas l'identité des deux jeunes, alors que Miyu pouvait demander à Saito de venir avec. La jeune fille se leva, sa tête tournait mais ça allait mieux. Par contre son coude avait bien du être rappé contre le sol lors de sa chute, vu qu'elle le sentait saigner en passant ses doigts dessus.

Tu ne sais même pas qui sont les personnes Junya.

A quoi bon aller à l'aveuglette ? C'était peine perdu. Des gars du troisième dortoir, il y en avait plein. Autant parler directement à la source d'informations, c'est à dire Saito. Miyu vint à côté de Junya un instant en le fixant pendant quelques instants. Elle soupira silencieusement. Peut être aurait il plus de tact que Saito pour parler aux jeunes ? Et puis bizarrement, Miyuki sentait une certaine protection à se trouver à côté de lui. C'était peut être du à sa taille contrastant avec la sienne, ou alors c'était simplement le charme qu'il dégageait. Enfin, Miyu avança vers une espèce de petite armoire blanche. Elle avait en tête de trouver un peu d'alcool pour désinfecter son coude. Bon elle savait très bien qu'en le mettant elle serait obligée d'enlever le haut qui n'était pas facile à mettre ni à retirer... Miyu continua à chercher, elle arriva finalement à prendre un petit flacon avec du coton qui était à côté. Elle revint vers Junya et se mit de dos à lui derrire lui. Le jeune homme semblait occupé à regarder la porte, comme ci il avait peur que quelqu'un arrive. Miyu, elle, ne pensait pas que qu'une personne viendrait à cette heure là. De toute façon qu'est ce qu'elle dirait hein ? Bref, la jeune femme posa le flacon sur le lit avec le coton et enleva avec du mal son haut. Si Junya se retournait, elle ne serait pas génée par son regard, de toute façon il l'avait déjà vu bien plus découverte... Après avoir réussi à enlever le haut, elle sentit ses cheveux lui chatouillaient la nuque (xD), mais bon elle ne s'en occupa pas. Elle mit alors un peu de l'alcool sur la matière douce puis posa celle ci sur son coude doucement. Elle plissa légèrement les yeux, car ça piquait affreusement. Ce n'était guère de l'alcool à 2° mais beaucoup plus.

Itaï Itaï Itaï...

Elle ne pouvait s'empêcher de dire ça avec sa voix à ce moment là enfante. Wouu ça lui mettait les larmes aux yeux tout ça, mais bon c'était normal de réagir ainsi. Elle détestait ça comme tout le monde xD. Sa main tenant le coton impregné d'alcool contre son coude, l'autre main innocupé se posa près de sa clavicule. Elle resta ainsi sans bouger pendant un bon moment. Junya semblait être bien pensif, ou alors le silence qu'il laissa immerger les lieux était volontaire ou involontaire. Sans pour autant se retourner, la jeune fille baissa les yeux et en coin, regardant le sol derrière elle, et s'exprima à nouveau. Sa voix se faisait un peu plus entendre, elle semblait reprendre des forces, quoiqu'un petit bout de chocolat ou autre lui aurait fait du bien et redonné des couleurs sur sa 'jolie face blanche (et sombre XD)'. Les paroles étaient destinées surtout à l'avis de Junya, Miyuki eut un sourire triste en disant cela. Elle savait très bien que ce qu'elle disait était sans doute improbable. Junya ne la connaissait que dans des circonstances spéciales, et de plus pour l'instant il s'était passé presque que des choses mauvaises entre eux deux, à part à un moment ;p. Enfin ce n'est pas comme ci il l'avait rencontré lors d'un passage dans un couloir de Ohsaka et qu'ils s'étaient présentés tout comme rencontre banale.

Un jour peut être, auras tu une meilleure opinion de moi...

[Tkt pas. Miyu sera sâge aujourd'hui. Enfin aujourd'hui héhé n.n]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newmoon.forumactif.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Car les pleurs cachent une tristesse... [Suite]   Dim 6 Jan - 6:25

Junya ne tourna la tête vers Miyuki que lorsqu'elle ouvrit la bouche pour prononcer quelque chose dont il se serait bien passé. Effectivement, il ignorait par qui le frère de la jeune fille avait apprit leur occupation de la veille... De la nuit plutôt. Mais Miyuki semblait toujours ignorer l'impact que pouvait avoir Junya sur les autres. Il lui suffisait de posé une ou deux questions à trois ou quatre personnes qu'il croisait, et il connaïtrait rapidement l'identité des deux imbéciles. Par contre, il ne fallait pas compter sur lui pour leur donner une leçon à l'aide de coups bien placés; il avait toujours été nul pour se battre, alors hors de question de s'humilier. Il jeta un regard plus ou moins méprisant à Miyuki, sans raison précise, puis soupira. Un égarement de ce genre ne lui arriverait certainement plus d'ici les prochaines années, quitte à dormir seul pour deux ou trois ans.

Son regard suivit les faits et gestes de Miyuki qui fouillait maintenant dans une armoir pour trouver il ne savait trop quoi. Évidemment, Junya aurait dû proposer son aide, mais la dernière fois qu'il avait eu une blessure de ce genre, il était encore en âge que sa mère s'occupe de tout. Alors inutile de lui demander ce qu'il avait à faire dans ce genre de situation. Il décida donc de se diriger vers la porte qu'il fixait l'instant d'avant, cherchant toujours un responsable de l'infirmerie, mais rien. Généralement, la porte devrait être verouillée mais... Merde il s'en foutait complètement. Il resta là un moment, jusqu'à ce qu'il entende des plaintes de la part de Miyuki. Il fronça légèrement les sourcils, se demandant pourquoi elle avait mal à présent. Junya se retourna donc, le temps d'une ou deux secondes pour finalement apercevoir la jeune fille dans une drôle de position, le haut relevé. Il se retourna donc aussitôt, faisant celui qui n'avait absoluement rien entendue. Après tout, la situation était différente de la veille. Bref, il n'était pas dans le feu de l'action.

Junya préféra donc attendre un signe de la jeune fille avant de se retourner. Et il vint lorsqu'elle parla. Pourtant, lui ne se retourna pas immédiatement, avec Miyuki, il fallait bien s'attendre à n'importe quoi... Il fixa donc le sol, haussant les sourcils en écoutant les paroles. De quelle opinion parlait-elle? Avait-il seulement dit ce qu'il pensait d'elle? Pas à sa mémoire.


'C'est ce que tu fais qui fait qu'on a une bonne ou une mauvaise opinion de toi.'
Revenir en haut Aller en bas
Takashi Miyuki

avatar

Nombre de messages : 849
Age : 27
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Trois
Côté coeur: Qui sait..
Humeur: Happy

MessageSujet: Re: Car les pleurs cachent une tristesse... [Suite]   Lun 7 Jan - 23:29

[Si tu ne comprends rien c'est normal XD
Là j'ai eu trop du mal à le faire. u_____u]

Miyuki pencha sa tête vers la blessure qu'elle voyait à son coude. Restant comme ça elle retourna lentement vers l'armoir en reposant le petit flacon, et aussi afin de trouver un pansement ou une sorte de chose lui ressemblant. Il faut dire que niveau premiers soins chez un blessé, elle n'était pas la plus douée pour se débrouiller. Cependant lorsqu'elle même se faisait mal en étant plus petite, elle observait toujours la façon dont Saito la soignait. C'était toujours son héros. Et à force elle commençait à savoir ce qu'il fallait faire avec une égratignure dans ce genre. Elle trouva enfin ce qu'elle cherchait et le posa sur sa blessure. Revenant vers Junya, lui jettant un regard au passage, Miyuki s'empressa de remettre son haut afin que le jeune homme ne pense pas que Miyu avait une idée en tête. Bien qu'elle s'en fichait en faite. Ce genre de pensées étaient amusantes. Ce n'était vraiment pas le moment de jouer elle le savait, bien que le lieu soit plaisant et original. Après lui avoir dit qu'elle espérait qu'un jour il aurait meilleur opinion d'elle, elle le fixa en plissant à nouveau légèrement les yeux vers son dos. Elle entendit sa réponse. Elle eut envie de rire, et d'ailleurs le fit. Il avait forcémment une opinion d'elle. Elle s'approcha de Junya, le contournant et arriver en face, car le jeune homme ne s'était pas retournée pendant qu'elle soignait sa blessure, il attendait peut être un signe. En étant face à lui, elle tendit sa main vers son torse, laissant sentir entre ses doigts le tissu qui cachait une des parties de l'homme les plus apprécié par les femmes. Elle remonta son regard vers lses yeux accrocheurs avec un sourire amusé, après tout il fallait mieux prendre les choses d'une bonne façon. Elle se pencha un instant vers lui, en lui soufflant quelques mots avec de l'amusement dans le ton.

Je crois avoir suffisamment fait de choses pour que tu es une bonne ou mauvaise opinion de moi.

Evidemment elle repensait aux moments qu'ils avaient passé en rentrant à Ohsaka Gakuen. Biensur elle aurait préféré qu'il pense d'elle des bonnes choses, et pas que pour ses actes accomplis de la veille... Miyuki savait toujours changer aussi facilement d'humeur, c'était assez impressionant, passer du triste au provocant quand même. Cela ne plairait pas forcémment au jeune homme ou alors totalement. Elle lacha le haut du garçon et se retourna en fixant la porte et faisant deux pas.

Penses tu que nous pourrions nous connaitre d'une autre façon qu'hier ?

Elle eut un sourire dans le vide, le jeune homme ne pouvait pas le voir. Elle changea à nouveau d'humeur, fronçant légèrement les sourcils. Elle s'en voulait même d'avoir dit ça à Junya, il devait vraiment la prendre pour une fille ridicule. Elle décida donc reprendre encore une fois la parole, d'un ton plus rapide cette fois ci, comme ci elle regrettait ses paroles et avait peur que Junya rétorque un truc qui la casserait vraiment.

Enfin... Je t'ai déjà apporté assez d'ennuis comme ça. Tu devrais mieux partir...

[Faudrait mieux qu'il parte pas
Sinon pour l'invitation ça va être dur.
Mais bon tu le fais comme tu le sens chou x3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newmoon.forumactif.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Car les pleurs cachent une tristesse... [Suite]   Mer 9 Jan - 4:01

Junya ne pue être certain que la jeune fille avait bel et bien terminé, uniquement lorsque celle-ci se planta face à lui. Par chance, elle avait pensé à remettre son haut. Il haussa un sourcil lorsque Miyuki frôla sa chemise de sa main, se demandant où elle voulait en venir. D'ailleurs, son rourire le déstabilisa légèrement. Mais effectivement, Junya avait sa propre opinion en ce qui concernait Miyuki. Cette dernière était distrayante, allant jusqu'à se rendre ridicule, sans doute sans même s'en rendre compte. Sans oublier la nuit agréable passé en sa compagnie. Seulement, Junya était incapable de voir plus chez elle. Pour l'instant. Disons qu'à ses yeux, elle ne représentait pas le genre de fille à fréquenter. Quoi qu'il aimait les gens imprévisibles, mais Miyuki lui semblait être une extrême.

Lorsque la jeune fille lâcha finalement son haut, Junya se surprit à fixer ce dernier d'un air plus ou moins intrigué. Comment devait-il réagir? Elle changeait beaucoup trop brusquement d'attitude, il avait de plus en plus de mal à la suivre. Se connaïtre d'une autre façon? Junya ignorait de quoi elle parlait. Sans doute voulait-il dire d'une autre façon que par l'une de ses gaffes... Oui, sans doute.

Mais apparemment, Junya ne pouvait pas en placer une. Miyuki enchaînait trop rapidement, lui laissant à peine le temps de réfléchir. Une nouvelle expression hébétée apparue sur son visage alors qu'il ne voyait plus celui de cette dernière. Sans réellement se rendre compte de ce qu'il faisait, Junya posa sa mai nsur l'épaule de Miyuki, l'obligeant ainsi à lui faire face, répondant simplement, sans réellement lui donner de réponse bien développée:


' Tu peux être plus précise? J'ai du mal à te suivre, tu veux quoi en faite?'

Il soupira légèrement, puis prit un sourire amusé. Bien qu'il n'était sûr de rien encore, il avait envie de se moquer encore un peu de la jeune fille. Rien de bien méchant...

'Ça ne serait pas ta tentative si maladroite de me demander de t'accompagner au bal de l'école parce que tous les autres t'ont refusé?'
Revenir en haut Aller en bas
Takashi Miyuki

avatar

Nombre de messages : 849
Age : 27
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Trois
Côté coeur: Qui sait..
Humeur: Happy

MessageSujet: Re: Car les pleurs cachent une tristesse... [Suite]   Mer 9 Jan - 14:58

[Mon post était incompréhensible,
J'ai moi même du mal à relire l'autre >_> XDDD.]

Houla, on pouvait dire que Miyuki était bien complexe ce soir là. Elle changeait d'humeur tellement facilement qu'elle avait elle même du mal à se comprendre vraiment. A son avis, c'était la première qu'elle se sentait aussi compliquée. C'était pénible quand même. Mais au moins, cela montrait bien que tout ça était une première. Si Junya avait compris ça, au moins il ne la prendrait pas pour une fille qui avait ce genre d'habitude. De dos à lui, Miyuki se demandait comment Junya réagissait, il devait être sans doute surpris, ou pire, ne rien comprendre Bref. D'un coup, la jeune fille sentit une main venir sur son épaule et la forcer à se retourner légèrement. Elle posa immédiatement ses yeux dans ceux de Junya, il paraissait un peu dépasser de tout ce qu'il se passait. Finalement, il lui demanda de préciser ce qu'elle entendait par "nous connaître d'une autre façon". Ses paroles semblaient être compréhensibles pourtant, m'enfin ce n'était peut être pas si simple que ça à comprendre pour le jeune homme. Coucher avec quelqu'un, et un peu une façon d'apprendre à se connaître, corporellement bien sur. Elle voulait donc dire autrement que comme ça. Mais comment lui expliquer cela sans paraître encore ridicule.

Et bien... Qu'on ne s'arrête pas à ce qui s'est passé hier. J'entends par là, que nous deux, nous puissions nous connaître par rapport à nos goûts, nos envies, nos idées. Apprendre à se connaître comme toute rencontre banale quoi...

"Apprendre à se connaître", elle n'aimait pas dire ça, elle se sentait ridicule après. Enfin elle avait du l'être si souvent aux yeux de Junya que bon... Il s'y habituerai. Elle le fixa toujours intensément, apercevant quelques instants un sourire amusé sur ses lèvres. Elle eut un air interrogateur, que lui arrivait il ? Elle attendait qu'il lui explique ce sourire puis finalement elle l'eut sa réponse. Miyuki fut encore plus surprise quant il évoqua le fait qu'elle voulait l'inviter au bal. Elle n'apprécia cependant pas la fin "tous les autres t'ont refusé". Pour l'instant, personne lui avait demandé, elle non plus, mais Saito lui avait dit que s'il ne trouvait personne ils pourraient y aller ensemble. C'est vrai que d'une certaine façon elle avait pensé à Junya mais elle n'avait pas pris de réelles décisions. De plus ainsi les gars qui l'avaient vu rentrée dans la chambre de Junya penseraient qu'ils sont ensemble et l'affaire serait "résolue". Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de la jeune fille, cette dernière regarda une dernière fois Junya avant de se retourner à nouveau pour regarder un instant la porte face à elle. Elle laissa un petit silence se faire entendre puis reprit doucement.

Peut être... Qui sait.

Et lui quelle serait sa réponse ? Avait il déjà quelqu'un ? Elle ne savait pas tout ça. Elle ne le connaissait vraiment pas finalement. Ils avaient encore beaucoup de choses à apprendre l'un sur l'autre. Mais ils avaient le temps. Enfin c'est ce que pensait Miyuki. Que pensait Junya réellement ? Des multitudes de questions arrivèrent en trombe dans la tête de la jeune fille quand tout d'un coup en regardant la porte elle aperçût une ombre se dessiner. Par surprise, elle ouvrit les yeux en stressant O_O et dans un réflexe vraiment impressionnant, elle se retourna en prenant la main de Junya et en se jetant dans le coin encore plus sombre qui se trouvait juste à côté de la porte. Elle n'avait pas prévu ça. Personne n'aurait pu croire que quelqu'un allait rentrer. Une personne arriva, et à première vue se devait être l'infirmier. Il ne ferma pas la porte. D'ailleurs en s'apercevant de ça, Miyuki avait trouvé bizarre que la pièce soit ouverte à cette heure là sans personnes dedans. Ils auraient du tous les deux se dépêcher au lieu de papoter comme dans un salon de thé. La jeune fille se retrouvait écrasée contre le mur et surtout face à Junya et contre lui. Ce contact, il aurait fallu qu'il ne se reproduise pas... Ca lui rappelait la veille, quand elle se retrouvait contre lui et qu'il menait leurs petits jeux... Elle ne lui avait pas non plus lâché la main. Le stress venait peu à peu envahir ma totalité son corps, ce qu'elle détestait. La jeune asiatique ne voyait rien, elle ne pouvait qu'entendre. L'infirmier semblait marcher dans la pièce sans l'avoir allumée. Il fallait que lorsque l'homme se trouvait de dos à eux, Junya fasse signe à Miyu et que les deux élèves fassent quelques pas pour sortir de la pièce et courir. Si l'homme les voyait, ils seraient sanctionnés même si la cause de leur venue était un malaise. Encore une fois Miyu apportait des ennuis à Junya.

Huum je vois que certains sont passés par là.

Miyu faillit regarda Junya et faillit pousser un cri mais quelque chose la retint. Elle avait complètement oublié de ranger le reste du coton qu'elle n'avait pas utilisé. Elle entendit à nouveau les pas de l'infirmier devenir de moins en moins fort, il devait se diriger vers l'armoire. Miyuki serra un peu plus sa main contre celle de Junya pour le faire réagir.

[Et oui avec moi toujours de l'action XDD
Junya doit saisir sa chance là =O !
Sinon le sujet du bal reviendra.... x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newmoon.forumactif.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Car les pleurs cachent une tristesse... [Suite]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Car les pleurs cachent une tristesse... [Suite]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " La Seule Compagnie Dans tes Nuits de Pleurs sont les Etoiles, Elle brillent en toi et pour toi."
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Les pleurs sont la lessive des sentiments [pv Yuûki]
» Tristesse, quand tu nous guettes [Deino Silcen] [Fini]
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ohsaka Gakuen :: Hors-jeux :: Corbeille :: Anciens RPs - V1-
Sauter vers: