Ohsaka Gakuen


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le destin de cacahuètes ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le destin de cacahuètes ...   Ven 25 Jan - 16:01

Même si les deux premiers jours passés à l'école Ohsaka Gakuen s'étaient bien déroulés, et qu'elle était râvie des lieux, des gens qui s'y trouvaient etc... La jeune femme avait tout de même besoin de sortir de là, de quitter ces grands murs, d'oublier le brouhaha des élèves dans les couloirs et de voir un peu autre chose également. C'est ainsi qu'elle et une amie d'enfance se donnèrent rendez vous un soir dans la semaine, dans un café banale de Osaaka pour se revoir et aussi pour se raconter les nouvelles de chacunes durant ces 1 an et demi. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas vu Katia, et Shizune était râvie à l'idée de la retrouver et s'amuser à ses côtés de nouveau. Comme au bon vieux temps quoi. En effet, Katia était l'une des seules amies de Shizu qu'elle avait apprécié réellement et qu'elle ne voulait pas oublier même en étant à présent dans la vie active. Le soir si attendu par la jeune femme arriva finalement assez vite, et avant de partir retrouver son amie, Shizune décida de bien se préparer, afin de prouver à Katia qu'elle avait changé un petit peu et qu'elle s'était encore plus féminisée qu'autrefois. Il faut dire qu'avant Shizu ne faisait pas trop attention à elle, tout ce qui comptait était le sport et rien d'autres, pourtant elle restait quand même très jolie. Après être passée à la douche, et fait ses soins, elle se maquilla ce qui était très rare pour elle, elle restait toujours aussi naturelle. Mais le noir en plus, permettait de rendre son regard plus accrocheur, plus mystérieux aussi. Elle s'habilla joliment * en rouge et noir, ce qui la rendait un peu plus femme, car malgré ses 21 ans elle faisait encore très jeune pour le moment. N'oubliant pas son sac à main assorti au reste de sa tenue, elle sortit finalement de l'établissement avec joie. Elle prit très vite un taxi et arriva devant le point de rendez vous.

Ce soir là, il y avait quand même beaucoup de monde, il faisait bon surtout, mais on sentait le vent arriver et cela ne faisait que raffraichir la soirée. Katia arriva juste après Shizu, et toutes les deux entrèrent à l'intérieur du café pour profiter l'une de l'autre. Deux bonnes heures passèrent, puis finalement les deux jeunes femmes se dirent au revoir avec regrets devant la porte. Mais malgré la tristesse, elles savaient toutes les deux qu'elles se reverraient donc ce n'était pas des adieux... Roooo !!!! Katia offrit à son amie comme souvenir d'elle sa petite peluche représentant un petit lapin blanc que Shizu avait toujours adoré depuis toute petite. Un sourire aux lèvres, Shizune après l'avoir remerciée et saluée, partit de son côté. Mais avant d'appeler un taxi, elle décida de faire un petit tour près du parc. Il n'était que 22h après tout, elle avait encore le temps avant que l'école ferme. Autant profiter. Shizu marcha donc d'un pas lent, le long d'un chemin qui rejoignait un point très apprécié. Elle entendit son portable sonner, et le cherchant dans son sac, elle ne se rendit pas compte de la chute de la peluche à Katia parterre. Continuant sa route, elle discuta avec la personne au bout du téléphone qui n'était d'autre qu'un autre ami d'enfance. Elle arriva finalement au pont. Jetant des regards un peu partout, elle décida de prendre un petit chemin pour se retrouver encore plus près du ruisseau qui était vraiment apésant. Elle s'approcha finalement de l'eau. Elle allait remettre son appareil dans le sac quand ce dernier se remit à sonner. Surprise, elle sursauta assez violemment, faisant tomber le téléphone et glissant maladroitement. Le choc fut désagréable, elle se retrouvait dans l'eau, et s'était fait mal vers la cheville à cause d'une pierre... Heureusement le niveau de l'eau n'était pas haut, elle soupira, elle était trempée. Heureusement il n'y avait personne.

' Je suis maudite je crois bien ... '
Revenir en haut Aller en bas
Shouchikubai Hayato

avatar

Nombre de messages : 981
Age : 30
Âge du perso : 17
Dortoir n° : ~ 2 ~
Chambre : 2-01
Date d'inscription : 22/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Trois
Côté coeur: Don't need those things.
Humeur: Trying hard.

MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Ven 25 Jan - 17:48

Hayato revenait d'une visite chez des amis qui habitaient au Centre Ville d'Osaka, roulant calmement en moto.
Il aimait vraiment ce genre de balade tranquille après avoir passé une aussi bonne soirée. La nuit était belle et l'air n'était pas assez frais pour être désagréable.

A part peut-être pour cette jeune femme qu'il aperçut dans l'eau en passant sur la route qui longeait un parc.
Hayato pouvait être sûr qu'elle n'avait pas choisi d'elle-même de faire une petite baignade de minuit, étant donné dans quelle position elle se trouvait.

Continuant sa route un instant, le sourire au visage, trouvant cette scène vraiment amusante, il finit toute fois par redevenir sérieux, réfléchissant à la situation...
Ce n'était pas comme si il pouvait la laisser comme ça sans y penser.

Il soupira légèrement avant d'entamer soudainement un demi-tour sur la route.
Passant devant l'entrée du parc en question, il gara sa moto un peu plus loin.

Hayato prit sa couverture de survie sous le siège de sa moto puis entra dans le parc.
Elle en aurait sans doute besoin.
Au moins, il pensait toujours à des choses efficaces quand il le fallait vraiment.

Le jeune homme avança d'un pas rapide en direction de la jeune fille avant de marcher sur quelque chose qui lui fit perdre légèrement l'équilibre.
Quelque chose de mou et d'assez gros pour l'avoir perturbé dans son avancée.
Il remarqua rapidement que ce n'était rien d'autre qu'une peluche et Hayato la ramassa doucement en la frottant.
Quel idiot. Il avait marché dessus et elle était toute sale maintenant.

La gardant dans sa poche malgré tout, car il se voyait mal la reposer par terre comme si de rien n'était, il reprit sa route vers la jeune fille qui semblait se tenir la cheville.
Sans doute s'était-elle fait mal en glissant ou que savait-il encore.

Maintenant qu'il était face à elle, il s'accroupit avec un sourire, tendant sa main de libre vers elle alors que l'autre tenait toujours la couverture.


Tu as besoin d'aide?

Hayato n'était pas très sûr qu'elle pourrait se relever toute seule mais il ne préfèrait pas vraiment se la jouer si entreprenant pour la relever de ses bras sans son autorisation.

Lorsqu'il se concentra un peu plus sur la personne qui se trouvait en face de lui, il eut son souffle légèrement coupé.
Il avait rarement vu une femme aussi adorable se tenir en face de lui comme ça.
Raclant un peu sa gorge pour reprendre ses esprits, il ne changea pas de position pour autant, gardant son bras tendu vers la jeune fille, trempée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Ven 25 Jan - 18:18

"Heureusement il n'y avait personne". C'est ce qu'elle pensait. Alors qu'elle essayait de reprendre la situation en mains, elle entendit des pas arrivant dans sa direction. Elle se frappa légèrement le front avec sa main, comme ci elle s'en voulait d'être tombée. En plus de ça elle avait manqué à un appel, peut être important ? Bref. Elle essaya de bouger un peu, mais sa cheville lui fit mal, elle posa sa main dessus en la fixant avec les sourcils légèrement froncés. Puis quelqu'un débarqua. Les bruits qu'elle avait entendu étaient donc bien réels, une personne arriva à sa hauteur, il devait sans doute vouloir l'aider. Elle ne releva pas la tête vers lui avant qu'il vienne se rapprocher d'elle. Shizune se sentait encore plus ridicule ainsi. Elle leva enfin ses yeux vers l'homme, leurs regards se croisèrent enfin. Il semblait jeune à première vue et si Shizu ne s'était pas retrouvée dans cette situation désagréable, elle l'aurait trouvé certainement très plaisant. Elle remarqua son sourire, entendit ses paroles, et vit qu'il tendait sa main vers elle. Il voulait donc vraiment l'aider. C'était gentil... Dans la logique des choses, Shizu l'aurait envoyé promené, elle n'aimait pas qu'on l'aide, faire part de ses problèmes aux autres, se sentir faible en gros. Le problème c'était qu'elle était vraiment dans une impasse cette fois ci et qu'elle avait vraiment besoin d'aide. De plus, l'inconnu ne semblait pas suspect. Qui sait, un homme traînant par là aurait peut être profité de l'occasion... Bref. Shizune le regarda sans montrer aucun sentiment même si au fond elle, elle était heureuse de ne pas être tombée sur un cas. particulier.

' Euh... Légèrement... '

Elle avait finalement répondu au jeune homme. Le 'légèrement' voulait dire oui en faite. Mais elle n'aimait pas dire directement "oui j'ai besoin d'aide", comme une personne fragile sans défense. Une faible quoi. Elle trouvait ça d'un ridicule. Surtout qu'elle n'était pas comme ça. Elle laissa entrevoir un petit sourire à sa bouche, histoire que l'inconnu ne la prenne pas pour une fille bizarre sans expression. Shizu regarda la main de l'homme pendant plusieurs secondes. La prendre ? Ou ne pas la prendre ? Finalement après avoir réfléchi, elle n'avait pas d'autres choix, elle tendit sa main également et serra celle de l'individu. Elle essaya de se lever en s'aidant du jeune homme mais sa cheville droite l'avait lâché on pouvait dire. C'était vraiment pas de chance, surtout pour une professeur de sport. Son geste ne fit que la rapprocher de l'inconnu ce qui était un petit peu gênant. Aussi, elle sentit ses vêtements trempés, et lui collant affreusement au corps. Ca pouvait paraître assez sensuel, mais elle détestait ça, vraiment, surtout qu'elle n'était pas seule là. Elle reposa son regard sur le jeune homme, et avec un visage un peu plus grave, elle reprit la parole, en lui montrant sa cheville. Ce qu'elle allait dire lui parut un peu bête, en faite elle se demandait si l'homme finalement n'allait pas l'abandonner là. Car sa cheville la concernait elle et pas lui. C'est comme ci elle lui racontait sa vie xD... Enfin bon.

' Ma cheville a un peu souffert pendant la chute...'
Revenir en haut Aller en bas
Shouchikubai Hayato

avatar

Nombre de messages : 981
Age : 30
Âge du perso : 17
Dortoir n° : ~ 2 ~
Chambre : 2-01
Date d'inscription : 22/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Trois
Côté coeur: Don't need those things.
Humeur: Trying hard.

MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Ven 25 Jan - 18:57

Hayato ne savait pas si c'était de la timidité de la part de la jeune femme ou bien de la réserve qui faisait qu'il la sentait si distante.
Finalement, un léger sourire le rassura. Peut-être était-elle simplement mécontente d'être dans une telle situation, ce qui était tout à fait compréhensible.

Il avait remarqué qu'elle avait hésité à prendre sa main.
Peut-être n'avait-elle tout simplement pas confiance. C'était sans doute normal; elle ne le connaissait de nul part et il proposait son aide comme ça, soudainement.
Malgré tout, Hayato n'avait pas besoin de faire d'effort pour produire une aura qui se voulait rassurante et bienveillante envers cette jeune femme.

Bientôt, elle prit sa main et Hayato la redressa doucement mais sûrement, sans trop la brusquer.
Alors qu'il la sentit dériver, sans doute par manque d'appui, il reserra par réaction son étreinte autour de la jeune femme ce qui ne fit que les rapprocher un peu plus l'un de l'autre.

Leurs regards se croisèrent, et elle reprit la parole pour lui dire que sa cheville avait été touchée.
Il n'en doutait pas, vu dans quelle situation ils étaient actuellement.
Le regard de la jeune fille l'influençait à regarder sa blessure, mais Hayato n'en fit rien.
Elle était trempée, et il ne voulait pas voir quelque chose qui aurait pu faire qu'il s'emporterait, même un peu.

A la place, il resta silencieux, l'éloignant doucement de lui mais la tenant toujours d'une main avant de passer la couverture autour d'elle.


Ca te réchauffera.

Hayato regarda un peu autour d'eux.
Il n'y avait personne.
Personne qui ne pouvait l'aider ou le remplacer auprès de cette jeune fille.

Il passa sa langue contre sa joue, ce qui la déforma de l'extérieur.
C'était signe qu'il réfléchissait un minimum.
Puis, il la regarda à nouveau:


Tu habites loin d'ici?

Il n'était pas contre le fait de la raccompagner, mais c'était peut-être beaucoup en une soirée pour la jeune fille qui semblait si réservée.
Cependant, si elle habitait loin, il se voyait mal la laisser repartir à cloche-pied.

Essayant de retirer sa main qui la soutenait encore, il regarda sa réaction, attendant le moindre signe de faiblesse pour la rattraper si besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Ven 25 Jan - 19:27

Le rapprochement involontaire des deux personnes n'étaient pas désagréables, il faut l'avouer. Et malgré les idées de Shizune qui résumaient bien ce à quoi penseraient les jeunes filles dans ce genre de situation, la jeune femme ne voulait pas profiter d'une occasion comme ça. Et même il n'y avait pas de quoi profiter. C'est vrai cette scène était typique de la princesse secourue par le jeune et beau prince. Mais bon. La tenue mouillée mettait mal à l'aise Shizu, elle avait surtout peur que le jeune homme soit rassurant juste pour cela. Mais finalement, Shizu fut assez surprise de ne voir dans le regard de l'homme aucun intêret concernant ça. Elle resta elle aussi silencieuse en observant toujours l'inconnu. Shizune fut étonnée lorsqu'elle apperçut une espèce de couverture que le jeune homme venait de faire sortir de nulle part. Une couverture de survie certainement. La jeune asiatique était vraiment étonnée mais contente d'être tombée sur quelqu'un qui savait comment s'occuper de personne dans ce genre de cas, ridicule certes. Elle baissa les yeux au "ça te réchauffera", elle se sentait assez gênée qu'il fasse autant de choses pour une femme qu'il ne connaissait même pas. Elle laissa entendre un léger 'merci' sans faire trop de manières.

Elle retomba à nouveau dans un silence impassible, et hésitait toujours à remonter les yeux vers le garçon. Cependant elle le fit dès qu'elle entendit ses paroles suivantes. Il demandait si elle habitait loin d'ici. Il cherchait donc un moyen pour qu'elle rentre chez elle. Shizu pensa qu'appeler un taxi était le meilleur moyen, mais qu'elle devrait attendre encore un peu avant qu'il vienne. Elle n'habitait pas très loin d'ici, genre à 10 minutes, mais elle se voyait mal faire tout ça à pied alors que sa cheville n'allait pas super super bien. Mais jamais elle n'aurait eu à l'idée de demander au jeune homme qu'il la raccompagne chez elle etc. Ce n'était pas le fait qu'elle ne faisait pas confiance aux gens, surtout aux hommes, mais c'était surtout qu'elle n'aimait pas compter sur les autres ou dépendre d'eux. Et puis c'est vrai qu'emmener un inconnu chez soi c'était risqué. Shizu savait très bien que des fous existés au Japon comme partout d'ailleurs. Elle ne répondit rien à l'individu restant encore un peu pensive, et sentit au même moment qu'il retirait sa main. Elle comprenait ce geste d'un côté.

' Non ce n'est pas très loin. Je vais appeler un taxi. '

Oui comme elle l'avait pensé, un taxi ferait l'affaire. Ce qu'elle n'appréciait pas trop était d'attendre qu'il arrive, surtout qu'une fois il n'était pas venu du tout. Mais bon, on ne pouvait rien faire d'autre. Et c'était déjà bien qu'une personne ait été là lors de sa chute. Elle essaya de mieux se lever et de bouger un peu sans être trop brusque. Mais un peu maladroite, elle s'appuya sur son pied droite et elle perdit très vite l'équilibre à cause de sa blessure interne qui lui faisait assez mal. Ce n'était pas si grave, elle allait probablement se reprendre l'eau dans la figure, et être encore plus trempée qu'auparavant. Elle se sentirait cependant encore plus gênée avec le jeune homme à côté qui lui avait prêté sa main, ainsi que sa couverture de survie. Le ridicule ne tue pas mais bon là c'est différent quand même. Mais bon une chute de plus n'est pas si grave XDDD...
Revenir en haut Aller en bas
Shouchikubai Hayato

avatar

Nombre de messages : 981
Age : 30
Âge du perso : 17
Dortoir n° : ~ 2 ~
Chambre : 2-01
Date d'inscription : 22/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Trois
Côté coeur: Don't need those things.
Humeur: Trying hard.

MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Ven 25 Jan - 20:14

La jeune fille désirait appeler un taxi pour rentrer.
C'était compréhensible. Pourquoi pas. Si elle avait les sous pour se payer un taxi.

Hayato se demandait si il devait rester avec elle durant ce temps, lui proposer de la ramener ou partir immédiatement.
Mais la réponse vint rapidement à son esprit lorsqu'il la vit perdre l'équilibre.
Il s'en doutait bien, aussi il fut prêt à la réceptionner immédiatement au moindre signe de faiblesse.
Alors, Hayato la rattrapa soudainement en lançant un léger "hop" alors qu'il passait ses bras autour d'elle.

La maintenant droite, il décalla ses bras pour la laisser respirer et se décoller d'elle. Car oui, encore une fois, ils avaient encore été proches l'espace de quelques instants.


Tu es sûre que tu ne veux pas que je te ramène?

Ah... Pourquoi est-ce qu'il ne pouvait pas laisser les gens se débrouiller par eux-mêmes plutôt que de mettre son nez un peu partout comme ça?
Sa gentillesse et sa naïveté jouaient un grand rôle, sans doute.

Hayato ne savait même plus si il devait retirer ses mains ou continuer de la soutenir en réalité.
Il ne voulait pas non plus avoir une nouvelle chute de sa part sur la conscience.


Je devrais peut-être plutôt t'emmener à l'hôpital.

Cette jeune fille rentrerait chez elle et après?
Si elle s'était vraiment cassé la cheville, elle n'irait pas loin ensuite.
Peut-être était-il préférable qu'elle règle le problème immédiatement pendant qu'il pouvait l'aider plutôt que d'attendre et qu'elle se retrouve seule... Enfin...
Qui lui disait qu'elle était seule?


... Ou quelqu'un pourra le faire pour toi? ajouta t'il alors à cette pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Ven 25 Jan - 22:07

Shizune perdit l'équilibre à cause de son pied. Elle aurait parié retomber à nouveau dans l'eau, mais ce ne fut pas le cas cette fois là. Elle poussa un léger cri qui signifiait la surprise, l'angoisse, la peur. Mais au lieu de se faire mal, elle se retrouva finalement dans les bras du jeune homme qui avait réussi à la réceptionner à temps avant la chute. C'était vraiment comme au cinéma, la belle tombant, le prince la sauvant. Mais pourtant c'était bien réel, et jamais tout ça ne lui était arrivé auparavant... C'était assez troublant on va dire. Elle aurait pu très bien dès ce contact le pousser et s'en aller, mais non. Et puis tout au fond d'elle, l'homme qui était beaucoup plus grand qu'elle faisait tellement protecteur que personne n'aurait pu résister à ce geste, et serait rester continuellement dans ses bras. Mais Shizu n'était pas comme ça, une profiteuse. Et elle avait passé l'âge de fantasmer pour quoique ce soit. Surtout sur un bel inconnu qui vous aide et propose même de vous ramener. Même si ça fait encore rêver c'est sur x) ! Elle s'enleva elle aussi de lui, et essaya de marcher en direction de l'herbe en faisant plus attention.

Ne posant pas son pied à terre, elle se pencha pour prendre son portable à terre, et son sac à main juste à côté. De dos au jeune homme, et sentant l'eau dégouliner sur son corps notamment à cause de sa grande veste rouge, elle eut l'idée de l'enlever, et de remettre la couverture de survie par dessus pour avoir plus chaud. Elle enleva donc les deux tissus, se retrouvant en top noir avec sa jupe rouge assez courte, et ses bottes noires où elle semblait flotter dedans. C'est alors que le garçon lui proposa de la ramener. Shizune fut si surprise qu'elle se retourna brusquement pour le fixer, leurs regards se croisèrent à nouveau et elle apperçut celui de l'homme dévier cette trajectoire (et oui et oui ça fout dlaction xD x3). Tout de suite les joues du professeur prirent une teinte plus rosée, mais grace au peu de lumière qu'il y avait dans les lieux, on ne voyait pas grand chose. L'idée que l'inconnu, face à elle, soit un pervers ne vint pas, en faite elle avait l'impression de provoquer tout ça de cette façon. Dans un geste bref, elle remit la couverte encore chaude sur ses épaules. Elle osa enfin reposer ses yeux sur le jeune homme et lui répondit très franchement.

' Tu as déjà fait beaucoup pour moi...
Je connais très peu de gens qui aideraient quelqu'un dans la rivière...

*...du moins sans avoir d'idées en tête*

... Tu as peut être d'autres choses de prévus aussi.'

Elle se sentait déjà mal après ce qui c'était passé, alors le fait qu'il la ramène chez elle ou du moins près de chez elle était la cerise sur le gateau (xD). Puis l'homme évoqua le fait d'aller à l'hopital. Shizu fut à nouveau surprise par cette possibilité auquel elle n'avait pas pensé. Mais à cette heure elle se voyait mal aller aux urgences. Et pour elle ce n'était pas grave, juste une entorse ou quelque chose comme ça du moins. Quand l'inconnu lui demanda si quelqu'un d'autre pouvait l'emmener ou était avec elle, elle pensa directement à Katia. Normal. Mais elle oublia tout de suite cette possibilité, vu que son amie devait se trouver dans un métro beaucoup plus loin d'ici en ce moment, c'était donc trop tard. Affichant un petit sourire rare, elle hocha des épaules et lui dit tout simplement en montrant qu'elle savait ce qu'elle disait..

' Je m'y connais un peu dans ce genre de blessures.
Et je ne pense pas que ce sera la peine d'y aller. Mais merci. '

Elle ne rajouta rien d'autres. Elle ne voulait pas trop donner d'informations sur elle même, comme 'j'ai été dans une fac de sport, on m'a parlé de ça etc...'. TOut simplement car il était un inconnu, elle ne connaissait rien de lui même si elle pouvait à présent dire qu'il était pas mal, et aussi car elle n'aimait pas parler d'elle tout court. Elle savait très bien que pour ce genre de blessures, il fallait mettre de la glace et attendre un peu. Ou encore de la pomade et une bonne bande qui nous sert bien et nous laisse au chaud. L'eau froide de la rivière avait comme joué le rôle de la glace, c'était déjà ça. Elle n'avait juste qu'à rentrer chez elle, se bander... et voir si le lendemain ça irait mieux. Elle attendit une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Shouchikubai Hayato

avatar

Nombre de messages : 981
Age : 30
Âge du perso : 17
Dortoir n° : ~ 2 ~
Chambre : 2-01
Date d'inscription : 22/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Trois
Côté coeur: Don't need those things.
Humeur: Trying hard.

MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Sam 26 Jan - 1:15

La jeune fille commença à ramasser ses affaires mais aussi à se changer pour ne pas attraper froid.
Elle avait eu la bonne réaction car Hayato ne lui aurait jamais proposé de le faire au risque de passer pour ce qu'il n'était pas.

Alors qu'elle lui disait qu'elle ne connaissait pas beaucoup de gens qui aideraient dans la rivière, Hayato n'était pas sûr de comprendre pourquoi.
N'importe qui qui serait passé par là l'aurait fait, non?
A moins qu'il était, une fois de plus, un peu trop naïf?

Visiblement, la jeune fille avait peur de le géner.
Mais Hayato n'avait rien d'autre de prévu ce soir.
Et ce n'était pas comme si la ramener chez elle ou quelque chose du genre allait lui prendre des heures.

Elle ne voulait pas aller à l'hôpital et d'un côté, il la comprenait parfaitement: à sa place, il n'aurait pas non plus accepté d'y aller.
La jeune femme préférait sans doute se guérir elle-même, et Hayato respectait cela.

Malgré tout, il ne put s'empêcher de se poser quelques questions.


Tu sais comment soigner une cheville foulée? lança t'il alors par pure curiosité.

Hayato ne savait toujours pas ce qu'elle comptait faire.
Appeler un taxi et rentrer chez elle était toujours d'actualité?


Je ne le répèterai pas deux fois. Tu es sûre que tu ne veux pas que je te ramène? C'est à toi de décider.

Hayato espérait que la jeune fille comprendrait qu'elle ne le génait pas ou quoi que ce soit de ce genre.
Il ne connaissait toujours pas son prénom, ainsi, il avait toujours l'impression de parler à une inconnue.
Cela était le cas malgré tout, étant donné qu'ils ne se connaissaient que depuis dix minutes...
Mais il ressentait un bon sentiment à propos de tout ça. Comme si tout allait bien se passer entre eux.

Poliment, il tendit sa main en sa direction:


Je m'appelle Hayato.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Sam 26 Jan - 13:38

Shizune continua à fixer le jeune homme face à elle. Il semblait assez pensif lorsqu'elle s'adressait à lui. Peut être remettait il en question tout ce qu'il venait de faire pour elle ? Cette pensée la mit encore plus mal à l'aise mais elle essaya de ne rien laisser paraitre. Après lui avoir dit qu'elle ne voulait pas aller à l'hopital, le jeune homme lui posa une question assez amusante on peut dire. Si elle savait soigner une cheville foulée ? Biensur que oui. Normal pour une futur prof tout de même. Mais l'homme n'était pas censé le savoir, donc il pouvait être curieux, d'ailleurs il l'était. La jeune asiatique fit un hochement de tête en guise de "oui", elle ne voulait rien rajouter d'autres sur cela. Tenant ses affaires contre elle, elle s'avança tant bien que mal vers l'inconnu pour ne pas être trop loin de lui tout simplement et pouvoir bien l'entendre. A nouveau il lui demanda si elle voulait qu'il la ramène. Elle hésitait à vrai dire. Mais peut être que ce garçon n'était pas si intéressé que ça ? Peut être était il sincère en lui proposant ça et qu'il ne voulait rien en retour ? Si c'était ça elle était tombée sur une perle tout de même rare. Elle soupira silencieusement et en le fixant de ses yeux noirs, et lorsqu'elle prit la parole, elle détourna son regard, un peu gênée.

'J'accepte... alors...'

Et oui finalement elle avait accepté. Bizarrement elle aurait du le rejetter et partir très vite dès la première fois qu'il lui avait parlé. Mais ce ne fut pas le cas, c'est comme ci la jeune femme sentait quelque chose de bien à l'intérieur du jeune homme. Puis ce dernier tendit sa main en sa direction, tout en se présentant poliment. Shizune leva les yeux vers lui, avec un léger sourire aux lèvres. Elle regarda un instant sa main, puis approcha une nouvelle fois la sienne pour la serrer. Hayato... Joli. Ce fut à ce moment là qu'elle prit vraiment conscience qu'elle venait de se faire aider par un jeune homme, qui voulait la ramener chez elle, et qui paraissait tout à fait normal. Pour une fois qu'elle avait de la chance. Mais Shizu se ressaisit, elle ne voulait pas se faire de films, il n'en était pas question.

' Enchantée. Je m'appelle Shizune.'

Autant dire que le prénom également. La scène sembla se figer tout d'un coup, les deux jeunes personnes se fixant, leurs mains serraient l'une contre l'autre jusqu'à ce que Shizu soit parcourue d'un léger frisson. Cause du vent qui se levait peu à peu. Mais elle se plaignit pas. Elle ne fit rien et attendit que Hayato prenne une décision. Elle pensa au même moment que marcher à cloche pied dans un parc serait très divertissant XD..

[Je te les laisse faire bouger. Parce que moi ça ferait bizarre xD]
Revenir en haut Aller en bas
Shouchikubai Hayato

avatar

Nombre de messages : 981
Age : 30
Âge du perso : 17
Dortoir n° : ~ 2 ~
Chambre : 2-01
Date d'inscription : 22/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Trois
Côté coeur: Don't need those things.
Humeur: Trying hard.

MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Sam 26 Jan - 22:15

Avant de donner sa réponse, la jeune fille s'approcha de lui, à cloche pied, et c'était relativement amusant à voir.
Mais Hayato ne laissa rien paraître au cas où il aurait pu la vexer ou quelque chose du même genre.
Allez quoi, elle se débrouillait comme un chef, elle guérirait vite.

Finalement, sa nouvelle rencontre ne put s'empêcher d'accepter sa proposition.
Ainsi, Hayato la raménerait ce soir.
Mine de rien, il préférait cette possibilité plutôt que de la laisser seule ici ou dans un taxi. Au moins, là, si c'était lui qui la ramenait, il était sûr qu'elle arriverait bien à destination.

Alors qu'il lui avait tendu la main en se présentant, la jeune fille eut un léger sourire avant de la serrer dans la sienne tout en évoquant son nom par la même occasion.
Shizune. Loin d'être de mauvais goût.
Lorsqu'Hayato sentit la main qu'il serrait dans la sienne frissoner, il remonta les yeux vers elle, la fixant.
Par instinct, il retira immédiatement sa main, sans même savoir si il avait provoqué ça, peut-être en ayant la main froide ou quelque chose du genre, ou si il n'avait rien à voir là dedans.
Les premiers signes d'un bon coup de froid?
Ils avaient trop discutés et ainsi perdus du temps. Shizune devait se mettre dans un endroit chaud le plus vite possible.

Hayato ne pouvait pas dire que la moto allait arranger la chose.
Mais il n'avait pas dit son dernier mot dans tout ça.


On y va? lança t'il finalement, prêt à repartir, récupérant les affaires de la jeune fille afin qu'elle soit libérée et qu'elle puisse avancer tranquillement.

Mélange de conseil, d'ordre, mais sans doute pas une réclamation en réalité, il commença à se diriger vers la sortie du parc, l'attendant autant qu'il fallait étant donné que Shizune était en train de sauter à cloche pied.
Hayato se dit que si il l'aurait connu un peu plus, il se serait permis de la porter directement pour aller plus vite; mais au final, peut-être que ce n'était pas plus mal comme ça. Au moins, elle s'entraînerait à cloche piété (? XD) en sa présence, et elle éviterait de jouer les héros seule chez elle et de se fouler l'autre cheville.

Arrivant devant sa moto, il rangea les affaires de Shizune sous son siège.
Par la suite, il retira sa veste puis la couverture de la jeune fille afin de lui faire mettre sa veste à la place.
Au moins, il était persuadé qu'elle était au moins à 36°.
Il zippa la fermeture éclair avant de rajouter la couverture sur son dos, mais de la façon inverse.
C'est à dire qu'il mit la partie tombante de la couverture devant elle, comme une tunique de coiffeur.
Sur une moto, c'était à l'avant qu'elle aurait froid, pas à l'arrière, bien qu'il était là pour faire paravent.

Attrapant les deux bouts à l'arrière d'elle qui dépassait, il fit un noeud afin que la couverture puisse tenir seule, car Shizune ne pourrait pas la tenir durant le voyage.

Il revint à l'avant d'elle, ajoutant un casque sur sa tête sans oublier de le fermer.
Hayato ne put s'empêcher alors de la regarder de haut en bas avant de se caler sur ses yeux.


Et bien voilà, tu es prête à faire la guerre, lança t'il avec un léger sourire.

Elle ne ressemblait à rien, ça c'était sûr. Mais les circonstances faisaient qu'ils ne devaient pas porter attention à ce genre de choses.

Sortant les clés de sa moto de la poche de son pantalon, il ajouta d'un ton rassurant:


J'espère que tu n'as pas peur de ce genre d'engins.

Hayato monta sur sa moto avant de la démarrer et de lui faire signe de monter à son tour, en espérant qu'elle ne se fasse pas mal.
Cette jeune femme semblait relativement svelte, il n'avait aucun doute qu'elle arriverait à monter derrière lui sans transformer sa foulure en double-fracture.

Machinalement, il lança:


L'adresse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Sam 26 Jan - 23:11

Le vent se levait. Et cela eu pour effet de faire frissoner la jeune asiatique. Elle tenait encore la main d'Hayato, et ce dernier fut sans doute surpris de sentir sa légère "secousse" car il retira directement sa main. Sur le coup, Shizune ne comprit pas. Mais elle ne s'en préoccupa pas. Ils ne dirent rien pendant plusieurs instants, avant que finalement Hayato lui propose d'y aller. Bonne idée ! Aller où ? Mais chez elle voyons. Du moins devant. Quoique dans la logique des choses, elle devrait lui offrir quelque chose à boire. Mais ça faisait trop scène de cinéma ou les deux personnes finissent ensemble...

*Oh STOP, faut arrêter là !
Ne penses pas à ça ma p'tite Shizu!
C'est complètement débile !*

Bref. Shizune répondit un petit "oui" et continua à le fixer sans rajouter quelque chose. Hayato vint vers elle, pour prendre ses affaires sans doute pour la débarasser, l'aider. De l'aide elle en avait besoin. Surtout lorsqu'elle cloche piéta (xD) jusqu'à Hayato qui se trouvait à présent à l'entrée du parc d'Osaka. Elle était vraiment ridicule, il faut l'avouer, et ce genre de sport la fatiguait affreusement. Manque d'habitude faut dire ! Mais elle ne rajouta rien, et finalement arriva à hauteur du jeune homme. Je ne peux vous cacher le sursaut qu'elle eut en appercevant une très belle moto noire à côté de son 'sauveur'. Elle s'attendait sans doute à une voiture, voila pourquoi elle était surprise. Mais ça ne la dérangeait pas du tout, c'est juste... C'est juste qu'elle n'était jamais montée sur un gros truc comme ça, juste une ancienne mobilette à un de ces anciens amis de fac. Différent quand même, beaucoup moins puissant et impressionant. Elle avait donc un peu peur, mais bon ça pouvait être sympas, agréable, et puis c'était très stylé. Surtout un homme sur une moto, enlevant son casque d'un geste ralenti et dévoilant une belle gueule (xD). Hu hu ayé repartie dans ses films la tchotte --' ! Bref, elle s'approcha à nouveau du nommé Hayato. Elle laissa échapper un petit compliment, 'très belle ta moto'. Elle ne voulait pas paraitre ridicule, même si depuis le début elle l'était certainement, mais juste pour quelqu'un de sincère. Shizune pour la suite se laissa faire c'est à dire qu'elle ne fit aucun geste lorsque le garçon enleva la couverture, lui mit une veste vraiment chaude, et rajouta le tissu par dessus. Il savait comment s'y prendre en tout cas. Elle eut envie de rire quand il lui mit le casque par dessus. Elle devait vraiment ressembler à rien. Faut dire qu'Hayato ne l'avait vu que dans les pires situations. Tant pis... Elle n'était pas là par pour plaire. (Mais quand même!!!!!) Elle eut un sourire à sa remarque concernant la tenue qu'elle portait à présent.

'En effet ^^'

Près pour la bataille, c'était sure. Elle sentait son corps se réchauffer, c'était vraiment plaisant après cette rencontre avec l'eau glacial. La jupe qu'elle portait heureusement était souple, mais bon, assise sur la moto, ça ne ressemblerait qu'à une mini jupe, un peu gênant. Ra...! Elle le regarda sortir des clés et l'entendit lui dire quelques paroles. Cette fois ci elle eut un léger rire. Un rire qui cachait sa gêne peut être, elle était un peu peureuse pour ça, mais elle aimait également connaître de nouvelles choses. Elle continua à observer le jeune homme monter sur sa moto, puis à son tour elle s'approcha. Enjambant avec un peu de diffucultés l'engin mais doucement, elle ne se fit pas mal du tout. Heureusement. Elle hésita pendant quelques fractions de secondes à mettre ses mains sur chaque côté de sa taille. Mais elle le fit ne voulant pas tomber xD. Enfin, Hayato lui demanda l'adresse ce qui était primordial si elle voulait retrouver son appartement très vite.

'Euh... tu vas direction le quartier Umeda,
C'est le premier batiment sur la droite.
Je te dirai de toute façon Hayato...'
Revenir en haut Aller en bas
Shouchikubai Hayato

avatar

Nombre de messages : 981
Age : 30
Âge du perso : 17
Dortoir n° : ~ 2 ~
Chambre : 2-01
Date d'inscription : 22/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Trois
Côté coeur: Don't need those things.
Humeur: Trying hard.

MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Dim 27 Jan - 0:52

Hayato entendit le compliment de la jeune fille et ne put s'empêcher de sourire un peu.
Sa moto faisait toujours le même effet.


C'est ma compagne, lança t'il avec un sourire plus grand tout en passant sa main sur le réservoir de sa moto.
Bien sûr, il plaisantait. Un tel "objet" ne pourrait jamais remplacer un humain, ni même le conccurencer.


Il faut vraiment que je me méfie, elle est un peu trop populaire, ajouta t'il en la tapant un peu maintenant.
On ne pouvait pas dire qu'il n'en prenait pas soin.

Hayato la regarda en coin enjamber sa moto sans trop de problème. C'était déjà un premier pas.
Il ne fallait plus que la ramener chez elle maintenant.

Il sentit les bras de la jeune femme se passer autour de lui avec hésitation.
Comme les 3/4 des femmes qui avaient pu monter derrière lui.
Etait-il aussi intimidant que ça?
Quoi qu'il arrivait, après le démarrage, la vitesse les motivait à le tenir plus fermement, alors il ne s'inquiètait pas que ça serait aussi le cas de Shizune.

Bientôt, elle lui donna son adresse... à peu près.
Mais elle le guiderait de toute manière.
Il n'avait pas souvent été au quartier Umeda, cela lui permettrait de faire un petit tour de découverte en même temps.

Prudemment, il retira le pied de la moto avant de se diriger à l'opposé d'où ils étaient précédemment.

Roulant calmement, s'assurant que Shizune aille bien, tôt ou tard, ils arrivèrent à destination.
Hayato avait évité les accélérations brusques et les démonstrations de puissance. Il n'était pas là pour ça, surtout avec une cheville foulée à l'arrière.

Il finit par se garer devant un immeuble, mettant le pied de sa moto et, se tournant légèrement vers Shizune, il lança doucement:


Prends soin de toi.

Hayato ne voyait pas ce qu'il pouvait dire d'autre en réalité.
Ils ne se reverraient sans doute pas. Il avait réalisé la part de son "contrat", il ne pouvait rien faire de plus pour cette jeune femme, bien qu'il devait avouer que cette rencontre lui avait beaucoup plu.

Descendant de la moto, il aida Shizune à descendre à son tour avant de récupèrer les affaires de la jeune femme sous le siège et de les lui tendre avec un sourire.


Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   Dim 27 Jan - 13:48

Shizune ne s'empêcha pas de rire aux remarques du jeune homme concernant sa chère moto. En tout cas, c'était sur qu'il en prenait vraiment soin vu dans quel état elle était. Finalement Shizu se positionna derrière lui, attendant avec impatience le démarage, ce qui arriva très vite. Concernant son adresse, elle avait été assez vague dans ses propos, mais de toute façon le quartier Umeda était accessible que d'un seul côté, donc ce ne serait pas trop compliqué. Et puis comme elle avait dit, elle était là pour le guider aussi. Lorsque la moto se mit à avancer, Shizune ne put s'empêcher de tenir le jeune homme plus fermement dans ses mains, sans doute ayant la crainte de tomber ou quelque chose du genre. Mais, elle prit très vite gout à ça, car même s'il faisait assez froid, le fait d'être transporté ainsi et se sentir aussi libre que cela était agréable. Elle se retrouvait telle une gosse qui venait d'apprendre une nouvelle chose, de connaître un nouveau plaisir. Le petit voyage passait très vite, et pendant ce trajet ils ne parlèrent pas. Shizu ne voulait surtout pas le déranger en pleine conduite, pour sa sécurité et la sienne également. Finalement Hayato n'eut pas de mal à trouver son bâtiment, car dès leur arrivée dans le quartier, il s'arrêta à côté de l'immeuble correspondant à celui de la jeune femme. L'inquiétude du trajet s'était envolé, maintenant elle doutait à le faire entrer chez elle et boire quelque chose ou pas. Elle voulait le remercier d'un côté, mais ne voulait pas qu'il l'interpréte mal également. Shizune entendit son "prends soin de toi", la tête encore dans le casque, elle eut un sourire peut être non voyant pour Hayato. Mais un sourire quand même. Elle ne répondit rien et elle attendit de descendre avec l'aide du jeune homme, et d'avoir repris toutes ses affaires et donner celles de celui ci avant de dire quoique ce soit d'autre.

' Merci beaucoup pour ce que tu as fait pour moi...'

Finalement elle préférait ne rien proposer et puis bizarrement elle savait qu'Hayato la comprendrait tout à fait pour son choix de rester silencieuse. D'ailleurs elle comprit ça après le 'bonne nuit' du jeune homme, qui signifiait qu'il n'attendait rien de sa part. Tant mieux.

' Bon retour et fais attention à toi. Peut être à un de ces jours...'

Qui sait ce que le destin nous réserve. Elle lui fit un dernier sourire et avança devant l'entrée de son immeuble en posant doucement son pied parterre, et évitant donc de la faire cloche piéter (lol)... Avant d'arriver à la porte, elle se retourna le fixant une dernière fois, il venait de remonter sur sa moto et était près à repartir. Elle lui lança quelques mots avec une voix plus forte pour qu'il l'entende.

'Sympa le petit tour en moto Hayato.'

Elle lui fit comme un petit clin d'oeil. Après ça elle devait se sentir ridicule mais non. Même si ce tour n'était pas pour le plaisir, elle l'avait pris comme ça et avait complètement oublié l'incident.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le destin de cacahuètes ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le destin de cacahuètes ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On ne contrôle pas le destin !
» Loominëi , la déesse du destin.
» Arc-en-ciel [PV Zarathos][DESTIN]
» Est-ce vraiment mon destin? [PV: Aurore Musicale]
» "Le destin ne nous lâche pas"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ohsaka Gakuen :: Hors-jeux :: Corbeille :: Anciens RPs - V1-
Sauter vers: